Investir dans des fonds : quels avantages ?

  • Par Jean-Paul RAYMOND (Quantalys)
  • Tribune d'expert
Statistiques
© microworks - Fotolia.com

Pour le particulier, l’investissement dans des fonds plutôt qu’en direct comporte un certain nombre d’avantages non négligeables. Tour d’horizon.

Premier intérêt de l’investissement dans des fonds, et certainement le plus connu : une fiscalité avantageuse. En effet, un grand nombre de ces supports sont accessibles via les contrats d’assurance-vie sous forme d’unités de comptes. D’autres peuvent être souscrits dans le cadre de comptes PEA et plus récemment de comptes PEA-PME. Vous trouverez enfin de nombreux fonds dans les PERP et les PEE. Tous ces dispositifs offrent de nombreux avantages fiscaux et aujourd’hui la majorité des fonds sont investis à travers l’un ou l’autre de ces véhicules.

Mais voir uniquement dans la gestion collective un moyen d’accéder à une fiscalité avantageuse est évidemment réducteur. Pour preuve : dans de nombreux pays européens tels l’Italie ou l’Espagne, où ces dispositifs fiscaux n’existent pas, l’essentiel de l’épargne des ménages est tout de même drainée par la gestion collective. Quels sont alors ces autres avantages, liés à la structure même de ce type d’investissement ?

Bénéficier de l’expertise de gestionnaires professionnels

Tout d’abord, lorsqu’on achète une part d’un fonds, on confie de l’argent à un tiers qui va le placer en son nom. Ce tiers est un professionnel et sera – en toute logique - plus à même de faire les meilleurs choix d’investissement. Pour les grands fonds c’est même souvent une équipe complète qui gère le support avec des spécialistes dans chacun des domaines dans lesquels le fonds va pouvoir investir. Placer de l’argent sur un fonds revient donc à bénéficier indirectement de la somme de ces expertises. Bien évidemment cela a un coût, mais ce coût (les frais de gestion) est intégré dans le calcul des valeurs liquidatives du fonds et se révèle transparent pour le client final.

Accéder plus facilement à certains marchés

L’autre gros atout des fonds pour le particulier est de pouvoir accéder à des marchés auxquels il serait difficile d’accéder en direct sans prendre de risque inconsidéré. Si nous croyons par exemple au potentiel à long terme de la Chine, comment savoir dans quelles sociétés locales investir ? La solution consiste à investir dans un fonds actions Chine, qui lui saura s’appuyer sur une équipe de spécialistes locaux et saura sélectionner les meilleures valeurs disponibles au meilleur prix. L’exemple est au final encore assez simple par rapport à d’autres types d’investissements tels que les obligations haut rendement US, les obligations convertibles ou les fonds à stratégie long short.

Accéder à des produits complexes

Troisième avantage : la gestion collective permet aussi d’accéder à des produits à stratégies complexes faisant intervenir des produits dérivés ou de protection. Des produits plutôt réservés aux investisseurs institutionnels ou aux clients de type gestion de fortune initialement, mais qui se sont démocratisés grâce à la gestion collective. Des catégories de type « performance absolue », « fonds patrimoniaux », voire même « flexibles » comportent de nombreux fonds utilisant des produits complexes de couverture sans que le client n’ait besoin au final de comprendre l’ensemble des mécanismes sous-jacents.

Plus de 30.000 fonds

Le dernier avantage réside dans l’offre pléthorique existant à ce jour : plus de 30.000 fonds ! Ce qui permet à chacun de trouver les produits adaptés à ses besoins. La raison d’être de sites internet d'analyse de fonds (tels que Quantalys) est de permettre de s’y retrouver dans cet univers très vaste de produits et de chercher, comparer et sélectionner les meilleurs fonds. Ces sites permettent aussi, en général via une licence, de trouver automatiquement les meilleurs portefeuilles en fonction des objectifs financiers, du profil de risque et des envies d’investissement de l’utilisateur. La puissance d’analyse de l’informatique peut dans ce cas rendre de grands services à l’investisseur. Des professionnels de la gestion de patrimoine indépendants peuvent aussi bien évidemment aider à faire ces choix.

Attention toutefois à deux choses : tous les gestionnaires de fonds ne sont pas forcément bons et certains fonds peuvent avoir des performances décevantes si les choix qu’il aura fait se sont avérés erronés. D’autre part il peut y avoir des frais masqués non pris en compte dans la valeur liquidative et qui peuvent impacter la performance réelle du produit. Ces frais, principalement d’entrée, de sortie ou de surperformance sont en général indiqués dans les documents officiels du fonds (prospectus et DICI) qu’il est fortement recommandé de lire avant toute décision d’investissement.

L’avis du spécialiste Quantalys

Un avantage un peu plus technique mais bien réel de l’investissement dans un fonds plutôt que dans des titres vifs en direct est le fait qu’il permet d’éliminer la part de risque spécifique à chaque titre. Ne reste dans ce cas que le risque systémique de la classe d’actif.

Les fonds sont en effet investis dans plusieurs dizaines voire plusieurs centaines de titres vifs. Il y a donc une diversification qui s’opère mécaniquement à l’intérieur du fonds, ce qui diminue le risque global du produit.

De plus, certains fonds se protègent contre le risque de change pour les titres vifs exprimés dans d’autres monnaies que l’Euro. Tous ces éléments permettent ainsi de mieux maitriser le risque pour un fonds que pour des titres vifs.

En savoir plus sur l'analyse de fonds avec Quantalys

Partager cet article :

© Quantalys 2014