Le projet de budget 2015 adopté par l'Assemblée nationale

  • cBanque avec AFP
  • ,
Assemblée nationale
CC Adrian Midgley / Flickr

L'Assemblée nationale a adopté mardi 18 novembre l'ensemble du projet de budget 2015, avec quasiment la même majorité étroite que lors du vote sur le seul volet « recettes » il y a près d'un mois.

Le projet de loi de finances, avec son volet dépenses, a recueilli 266 voix contre 247 (deux voix contre de plus que le 20 octobre), 56 députés s'étant abstenus. Parmi les abstentionnistes, le nombre de socialistes « frondeurs » en demande d'une politique économique alternative a diminué de deux pour s'établir à 37.

Les écologistes s'abstiennent, l'UMP, l'UDI et le Front de gauche contre

Comme la fois précédente, les anciens ministres Delphine Batho, Aurélie Filippetti et Benoît Hamon se sont abstenus. Deux socialistes ont voté contre par erreur. La quasi-totalité des écologistes se sont abstenus, tandis que presque tous les radicaux de gauche ont voté pour.Tous les députés UMP et tous ceux du Front de gauche ont voté contre, comme presque tous ceux de l'UDI.

« Sans vote bloqué, nous avons su rassembler autour d'un budget empreint de justice fiscale, avec plus de 3 milliards d'euros redistribués en pouvoir d'achat aux foyers les plus modestes, qui s'ajouteront aux efforts importants en faveur de l'emploi et de la compétitivité », a déclaré après le vote le secrétaire d'Etat au Budget Christian Eckert. « Personne n'a fait de guérilla parlementaire, ni la droite, ni les frondeurs », a-t-il ajouté dans les couloirs de l'Assemblée.

Partager cet article :
Par la rédaction avec AFP

Reproduction interdite.