Une banque allemande applique à son tour un taux négatif sur les dépôts de ses clients

Coffres à la banque
© pedrosala - Fotolia.com

En Allemagne, une banque régionale applique depuis le 1er novembre un taux négatif de -0,25% sur les dépôts de ses clients au-delà de 500.000 euros. Une « position inconcevable en France » estime le Crédit Agricole.

A la Deutsche Skatbank, les clients les plus fortunés doivent désormais payer pour déposer leur argent sur leur compte courant. Depuis le 1er novembre, la petite banque régionale allemande applique en effet un taux négatif de -0,25% sur les dépôts au-delà de 500.000 euros, rapporte un article du Figaro.

Elle reproduit en cela la politique de la Banque centrale européenne (BCE) qui, depuis le mois de juin, pénalisent les banques souhaitant stocker des liquidités en appliquant un taux d’intérêt négatif de -0,10% sur leurs dépôts. Objectif de la manoeuvre : les encourager à relancer la production de crédits à destination des entreprises et des ménages.

Lire aussi : La BCE abaisse son principal taux directeur à 0,15%, le taux de dépôt vire négatif

Les banques française plutôt en recherche de dépôts

Une telle situation pourrait-elle se produire en France ? Le Figaro a posé la question à plusieurs banques françaises. Et leur réponse est unanime : non. « Taxer les dépôts des particuliers n'est pas à l'ordre du jour dans notre réseau » a ainsi réagi la Société Générale. « Nous imaginons difficilement les banques commerciales dire à leurs clients qu'on va leur faire payer leurs dépôts parce que des taux négatifs sont appliqués sur le marché » a développé de son côté le Crédit Agricole, pour qui la politique de la Deutsche Skatbank est « incompréhensible » dans le contexte actuel d’application progressive des règles prudentielles dites Bâle III : « Les banques sont plutôt dans une logique de recherche ou de croissance des dépôts via des produits liquides, comme les livrets d'épargne ».

Si les clients des banques françaises peuvent donc se rassurer, ils doivent aussi apprendre à se contenter de peu. Le rendement moyen des dépôts en France est en effet historiquement bas : 0,71% brut en septembre 2014, selon la Banque de France.

Partager cet article :

© cbanque.com / VM / Novembre 2014