La place financière de Paris simule une crise de liquidité et « réussit » son test

  • cBanque avec AFP
actions
© benoit sarasin - Fotolia.com

La place financière de Paris a simulé une crise de liquidité lors d'un exercice fin mars, un test en temps réel « réussi », a indiqué la Banque de France dans un communiqué mercredi.

Le test a été mené par le groupe Robustesse, créé en 2005 à l'initiative de la Banque de France et  qui réunit les grands établissements de crédit, les sociétés d'infrastructures de marché, la Banque de France, la Fédération Bancaire Française (FBF) et des représentants de l'Etat. Ce groupe mène régulièrement des exercices de ce genre pour vérifier les capacités de réaction de la place de Paris face à une crise majeure.

L'exercice, qui s'est déroulé le 20 mars sur une demi-journée, reposait sur un scénario de crise de liquidité provoquée par deux établissements de crédit étrangers de taille systémique. Selon le scénario, ces établissements cessaient soudainement d'émettre des virements sur des plateformes d'échanges de l'Eurosystème (ensemble formé par la BCE et les banques centrales nationales de la zone euro). Or, ces opérations de plusieurs centaines de millions d'euros étaient attendues, relate la Banque de France.

Une situation laissant penser à une cyberattaque

La gravité de la situation laissait d'abord penser à une cyberattaque mais finalement, les informations fournies par l'Eurosystème ont permis de trouver que l'origine de la crise était simplement due à un dysfonctionnement technique, raconte l'institution.

« En optant pour un tel scénario, la Place a choisi de mener en parallèle une gestion de crise de l'Eurosystème (simulée), une gestion de crise de liquidité et une gestion de crise de Place », écrit-elle. La capacité des principaux acteurs de la place à établir un diagnostic et l'interaction entre les cellules de crise et avec les partenaires extérieurs au secteur ont ainsi pu être vérifiées.

Partager cet article :
Par la rédaction avec AFP

Reproduction interdite.