psa

Les Français misent de plus en plus sur l'épargne (étude)

Epargne qui croît
© ryasick - Fotolia.com

Selon le dernier baromètre Viavoice-BPCE, une majorité de Français pensent que leur pouvoir d’achat va baisser dans les prochains mois. Leur réflexe : épargner. Ils sont de plus en plus nombreux à vouloir mettre de l’argent de côté, pour des jours encore plus difficiles.

Chaque mois, l’institut Viavoice publie son baromètre des projets des Français pour BPCE, Les Echos et France Info (1) et, chaque mois, les sondés semblent s’enfoncer un peu plus dans la déprime. En effet, « les perspectives des Français en matière de pouvoir d’achat se dégradent fortement en ce mois d’avril », résume l’institut de sondage. Ils sont 59% à penser que leur pouvoir d’achat va baisser au cours des trois prochains mois, dont 39% qu'il « va un peu diminuer » et 20% qui'il « va fortement diminuer ». Ce chiffre est en hausse de 10 points par rapport au mois précédent et bat les records de février 2011 (56%) et octobre 2012 (57%).

L’épargne privilégiée à la consommation

Comme toujours en période de crise, le réflexe des ménages est de moins consommer. Pour les mois à venir, un Français sur deux envisage de « dépenser moins d’argent que ces derniers mois » pour l’alimentation ou l’habillement. Alors que, pour les trois prochains mois, la fiscalité est la dépense la plus préoccupante pour 49% des personnes interrogées, juste devant l’essence (40%).

Dans ce contexte, les Français sont de plus en plus nombreux à vouloir épargner. Selon ce sondage, en avril, ils sont 15% à souhaiter « mettre plus d’argent de côté que ces derniers mois », un chiffre en hausse de 6 points par rapport au mois de mars. Cette volonté d’épargner est d’autant plus forte que les personnes interrogées sont jeunes : elle concerne 39% des 18-24 ans et 27% des 25-34 ans.

(1) Sondage réalisé auprès d’un échantillon de 958 personnes interrogées en ligne du 17 au 20 avril 2013.

Partager cet article :

© cbanque.com / SL / Avril 2013

Commentaires

Publié le 2 mai 2013 à 08h47 - #1scaggio

Epargner n'est pas typiquement français. Dans toutes les crises des siècles passés dans le monde on peut vérifier qu'à chaque fois qu'il y a une crise dans un pays la population se met instinctivement à épargner.

En revanche, ce qui est typiquement français pendant cette crise, c'est qu'ils épargnent et soldent leurs crédits sans en recontracter de nouveaux. Les ménages français se désendettent fortement.

Trouvez-vous ce commentaire utile ?
Publié le 3 mai 2013 à 14h37 - #2gÃ???Ã??Ã?©

Le désendettement des français est plutot un bon signe; si les pouvoirs public et les collectivités avaient le meme bon sens ce serait encore mieux..

Trouvez-vous ce commentaire utile ?