François Hollande annonce la création d'une épargne en actions pour financer les PME

  • cBanque avec AFP
Conférence de presse de François Hollande 13 novembre 2012
François Hollande - Capture d'écran Dailymotion

Le Plan d'épargne en action sera étendu afin d'orienter une partie de l'épargne des particuliers vers les entreprises petites, moyennes et intermédiaires, en consacrant à ces sociétés des versements supplémentaires allant jusqu'à 75.000 euros, a annoncé lundi François Hollande.

Par ailleurs, l'assurance-vie sera réformée pour « favoriser davantage l'investissement en actions ».

Le plafond des versements sur un PEA sera augmenté de 132.000 euros à 150.000 euros et le régime fiscal du PEA-PME sera le même que celui actuellement appliqué au PEA, a-t-il précisé en clôturant à l'Elysée les Assises de l'entrepreuneuriat. Les prélèvements sociaux seront appliqués de la même manière qu'actuellement, et l'impôt sur le revenu à un taux dégressif avec une exonération après cinq ans de détention tandis qu'un retrait avant cinq ans entraîne la clôture du compte.

Orienter l'épargne vers l'économie réelle

« Le PEA existant (118 milliards d'euros d'encours) ne bénéficie pas suffisamment aux petites et moyennes entreprises et aux entreprises de taille intermédiaire : seulement 3% des fonds sont investis dans les PME-ETI », a expliqué l'Elysée. « Les Français ne manquent pas de capital alors que les entreprises, elles, ont besoin de se recapitaliser et de faire des investissements », a souligné le ministre de l'Economie et des Finances Pierre Moscovici lundi devant quelque 300 entrepreneurs au Palais de l'Elysée.

« Nous avons une caractéristique dans ce pays, c'est d'avoir une épargne privée très abondante. La difficulté c'est qu'elle n'est pas suffisamment orientée vers l'économie réelle et en particulier vers l'investissement », a-t-il ajouté.

Partager cet article :
Par la rédaction avec AFP

Reproduction interdite.