defiscalisation-mode-demploi.com : Découvrez ce que la déficalisation peut vous rapporter

Epargne des ménages : les chiffres du 2e trimestre 2012 (BdeF)

  • Par cBanque
Argent
CC - pfala- Flickr

Des Français adeptes de l’épargne, en particulier de l’assurance-vie et des livrets, et plutôt moins endettés que leur voisins européens : les chiffres trimestriels de l’épargne des ménages, dévoilés par la Banque de France, n’indiquent pas de grands changements dans le comportement des Français à l’égard de leur argent.

Leur taux d’épargne a encore progressé au 2e trimestre, à 16,4% contre 16% au trimestre précédent. Il reste l’un des plus importants d’Europe, juste derrière l’Allemagne mais loin devant l’Italie, l’Espagne et le Royaume-Uni. Leur taux d’endettement, lui aussi, continue d’augmenter légèrement, mais reste néanmoins inférieur à la plupart des pays européens.

Avec un encours total de 1.230 milliards d’euros au 2e trimestre 2012, l’assurance-vie en euros reste, de très loin, le placement préféré des Français, devant les livrets (581,2 milliards) et les actions non cotées (514 milliards). Cette prédominance de l’assurance-vie reste, en Europe, une particularité française partagée avec l’Allemagne.

La collecte des livrets en repli

Au 2e trimestre, la collecte de l’assurance-vie en euros s’est d’ailleurs redressée, à 3,3 milliards contre 1,8 milliard en début d’année, sans retrouver toutefois ses sommets du passé. Les flux de certains actifs plus risqués progressent également : c’est le cas des actions cotées, qui repassent dans le vert (+0,6 milliard après −3,1 milliards). La collecte des livrets d’épargne (y compris le Compte Epargne Logement) reste la plus dynamique du moment, avec un total de 9,2 milliards d’euros au 2e trimestre. Mais elle se situe en repli de 2,4 milliards par rapport au 1er trimestre 2012. Celles des comptes à terme (1,1 milliard contre 8,2 milliards) et des obligations (−2,2 milliards après 3,3 milliards) chutent également.

Au total, le flux net de placements financiers s’est élevé à 19,2 milliards d’euros, en baisse de 8,5 milliards par rapport au 1er trimestre 2012. Parmi les grandes économies mondiales, seules l’Allemagne et le Royaume-Uni ont maintenu ce flux au 2e trimestre.

Partager cet article :
Par la rédaction

© cbanque.com / VM / Octobre 2012