Livret d'Epargne Populaire : fin du complément de rémunération

  • Par cBanque
tirelire
© Frog 974 - Fotolia.com

Le décret 2011-275 publié hier au Journal officiel, fixant les nouvelles règles de centralisation du livret A, contient un article abrogeant le « complément de rémunération » du Livret d’Epargne Populaire.

Le Livret d’épargne populaire permet aux contribuables ne payant pas plus de 769 euros d’impôt en 2010 de bénéficier d’un placement disponible pouvant aller jusqu’à 7.700 euros, rémunéré à 2,50% depuis le 1er février dernier. Ce taux est égal au taux du livret A majoré de 0,50% selon la règlementation en vigueur.

Le LEP avait été mis en place en 1982, avec une clause de complément de rémunération. Cette clause pouvait être activée par les pouvoirs publics dès lors que le taux du livret était inférieur à l’inflation, dans un souci de protection du pouvoir d’achat. Cette rémunération complémentaire devait alors être calculée chaque mois sur le solde minimal des six mois précédents et versée en fin d’année.

Au fil du temps ce mécanisme est devenu obsolète car le taux du LEP correspond à un taux majoré du livret A, lui-même indexé sur l’inflation. A compter du 1er janvier 2012, ce complément de rémunération est abrogé.

Partager cet article :
Par la rédaction

© cbanque.com / Anais Micoine/ Mars 2011