psa

PEL : faut-il vite profiter du Plan épargne logement avant sa réforme ?

Crédits immobiliers
© micha - Fotolia.com

Le 1er mars prochain entrera en vigueur la réforme du PEL voulue par Bercy. A un mois de l’échéance, faut-il attendre quelques semaines pour en ouvrir un ? Ou au contraire se précipiter dans sa banque avant la date fatidique pour profiter des conditions actuelles ? Le point sur les différents cas de figure.

[Lire également notre précédent article sur ce qui change dans le PEL avec sa réforme]

Vous possédez déjà un PEL

Si votre objectif est de bénéficier de la prime d’Etat et des conditions avantageuses d’un prêt épargne logement pour un projet immobilier, vous n’avez aucune raison de clôturer votre PEL actuel pour en ouvrir un nouveau après le 1er mars. Cela ne fera que repousser la date d’obtention de vos droits. De plus, dans le nouveau PEL, votre marge de manœuvre diminuera. L’obtention de la prime maximale y est en effet conditionnée par la performance énergétique globale du logement financé (BBC pour du neuf). Pour les autres, le montant maximum chute à 1.000 euros. La réforme instaure également un plancher de 5.000 euros pour le Prêt épargne logement. Plus possible, donc, pour le souscripteur de percevoir la prime via un prêt de très faible montant.

Deuxième cas de figure : vous utilisez votre PEL comme un livret, sans projet immobilier mais en profitant de sa rémunération garantie à 2,50% et de l’exonération d’impôts sur les intérêts pendant douze ans. Si votre PEL a moins de deux ans, mieux vaut le conserver. Dans ce cas, votre banque a en effet le droit de revoir à la baisse sa rémunération au moment de la clôture, en l’alignant sur celle du Compte épargne logement (à 1,25% actuellement).

Si par contre, il a deux ans et plus, vous pouvez avoir intérêt à clôturer, puis à ouvrir un nouveau PEL, dans la foulée, avant le 1er mars. Cette manœuvre vous permettra en effet de remettre à zéro le compteur des 12 ans d’exonération d’impôts, tout en évitant la nouvelle règle des prélèvements sociaux au fil de l’eau.

En effet, dans le PEL ouvert à partir du 1er mars 2011, les cotisations sociales sur les intérêts ne seront plus prélevées à la clôture, ou lors du dixième anniversaire du compte, mais chaque année, au moment du versement des intérêts. Au final, la différence n’est pas énorme, mais elle peut représenter plusieurs dizaines d’euros. Imaginons un PEL ouvert aujourd’hui avec un premier versement de 5.000 euros et alimenté par 100 euros supplémentaires tous les mois. Au bout de 10 ans, en tablant sur un taux constant de cotisations sociales à 12,3%, il rapportera 2.629,71 euros d’intérêts nets. Le même PEL, après la réforme, rapporterait quant à lui 2.600,09 euros. Un écart de presque 30 euros.

Seule une hausse de la rémunération, à 2,75% ou 3% par exemple, pourrait donc justifier de privilégier le nouveau PEL à celui en vigueur actuellement. Mais une telle revalorisation est impossible, aujourd’hui, à moins de déroger dès à présent au nouveau mode de calcul du taux du PEL

Vous ne possédez pas de PEL, mais vous prévoyez d’en ouvrir un

Si l’objectif est de bénéficier des atouts du PEL pour un projet immobilier, vous avez tout intérêt à vous précipiter dans votre banque avant le 1er mars, pour éviter de subir les nouvelles contraintes évoquées plus haut.

Mais si votre objectif est avant tout de profiter du taux d’intérêt garanti, vous n’avez rien à perdre à faire de même. En effet, même dans le cas (très peu probable) où la rémunération du PEL est revue à la hausse le 1er mars prochain, il sera alors toujours temps de clôturer votre nouveau compte, pour en rouvrir un autre, nouvelle formule.

Partager cet article :

© cbanque.com / Vincent Mignot / Janvier 2011

Commentaires

Publié le 31 janvier 2011 à 21h06 - #1BanqueSAV

Merci, c'est très bien résumé

Publié le 31 janvier 2011 à 23h53 - #2Courtier prêt immobilier

Intéressant le calcul pour le PEL avant et après le 1er mars !

Publié le 1er février 2011 à 11h28 - #3romain

c'est bien à moins de 3ans que la rémunération tombe à celle du cel,il me semblait que c'était 2 non?

Trouvez-vous ce commentaire utile ?
Publié le 1er février 2011 à 12h26 - #4Vincent Mignot (cBanque)

@ romain :

Effectivement, vous avez raison, c'est bien deux ans. Nous avons retrouvé une circulaire du 16 février 1982 qui précise cette disposition. L'article a été corrigé.

Merci pour votre vigilance.

Trouvez-vous ce commentaire utile ?
Publié le 1er février 2011 à 15h04 - #5Compte anonyme

bon à savoir tout cela, surtout pour les détenteurs d'un PEL, merci Cbanque.

Publié le 1er février 2011 à 15h22 - #6sgt

Est ce vraiment intéressant d'en ouvrir un pour des intérêt d'emprunt vu les taux actuels des crédits ? Car avec un PEL, si j'ai bien compris, on peut actuellement avoir un taux de 4,2% sur 15 ans, ce qui est plus cher que ce que l'on peut avoir avec un simple prêt !

Publié le 1er février 2011 à 16h45 - #7poisson

Bonjour,

PEL ouvert en janvier 1994. Que faire ? Merci de votre réponse.
Salutations.

Trouvez-vous ce commentaire utile ?
Publié le 1er février 2011 à 16h57 - #8Vincent Mignot (cBanque)

@ poisson :

Bonjour.
Si mes calculs sont exacts, votre PEL vous rapporte au moins 3,17% net par an, ce qui est bien supérieur aux conditions actuelles. Je ne vois donc aucune raison de le fermer.

Trouvez-vous ce commentaire utile ?
Publié le 2 février 2011 à 08h31 - #9Compte anonyme

ne pas paniquer!

Publié le 2 février 2011 à 23h24 - #10poisson

Merci

Trouvez-vous ce commentaire utile ?
Publié le 3 février 2011 à 22h56 - #11Julien

Bonjour,
En 2006, j'ai hérité du PEL de ma maman qui a été ouvert, je pense en Août 1984 car sur les papiers que j'ai il est noté "Échéance finale du contrat au 07/08/1994 (compte tenu d'une durée légale de 5 ans et d'une demande de prorogation de 5 ans)
Pour l'instant, il rapporte pas mal, mais ce n'est pas constant.
En 2005, 6.30% en option ?
En 2006, (12 ans après 1994) 1.97% en option Déclaration
En 2007, 5.35% en option PFL
En 2008, 4.86% en option Déclaration
En 2009, 5.54% en option Déclaration
En 2010, 6.04% en option Déclaration
Que me conseillez-vous pour ce PEL ?
Julien

Publié le 4 février 2011 à 10h52 - #12Frédéric (cBanque)

Merci de poser les questions spécifiques sur le forum www.cbanque.com/forum/

Trouvez-vous ce commentaire utile ?
Publié le 4 février 2011 à 22h45 - #13Decibel44

Je dispose d'un PEL ouvert depuis septembre 2001. Est-il interressant de le conserver ?
Merci de votre réponse.

Publié le 7 février 2011 à 18h53 - #14Fred

Bonjour,
Je possède un PEL ouvert en 04/2001 qui va donc avoir 10 ans bientôt, et je n'ai pas de projet immobilier. Dois je le fermer? Si oui, comment le placer?
Merci de votre réponse.

Trouvez-vous ce commentaire utile ?
Publié le 18 février 2011 à 19h58 - #15tony55

Bonjour,

Que feriez vous d'un PEL de 11 ans, presque plein (60000 €) ?
1. Si j'achete un bien immobilier dans les 2 ans à venir.
2. Si je n'achete pas de bien immobilier dans les 2 ans à venir, mais après.

Merci d'avance.

Publié le 18 février 2011 à 19h58 - #16tony55

Bonjour,

Que feriez vous d'un PEL de 11 ans, presque plein (60000 €) ?
1. Si j'achete un bien immobilier dans les 2 ans à venir.
2. Si je n'achete pas de bien immobilier dans les 2 ans à venir, mais après.

Merci d'avance.

Publié le 2 juin 2011 à 14h11 - #17Compte anonyme

Pel ouvert en sept 2001, que je compte garder encore quelques années. Je pense que c'est intéressant? mais j'aimerais davantage de précisions. Taux de rendement après fiscalité !? au départ taux de 4.5%, dont il soustraire la participation de l'état qui a tteint les limites depuis longtemps. Le taux est retombé, je crois, à 3.75%.