psa

Contrat d'assurance-vie Frontière Efficiente (commercialisation arrêtée)

Basé sur le fonds en euros Apicil Euro Garanti, Frontière Efficiente était un contrat d'assurance-vie permettant de répartir son investissement sur 400 supports : une majorité d’OPCVM mais aussi une SCI, deux OPCI et seize SCPI. Le contrat proposait également des produits structurés, présentés comme des « opportunités », dont la souscription était limitée dans le temps.

Attention, ce contrat n’est plus commercialisé depuis l'été 2017. Cette page, qui n’est plus mise à jour, est une présentation du contrat avant cette date.

Accessible grâce à un versement initial de 1.000 euros (ou 500 euros en cas de mise en place de versements programmés), Frontière Efficiente est un contrat d'assurance-vie multisupport régulièrement récompensé (Label d'excellence 2015 des Dossiers de l'Epargne et Trophée d'Or 2015 du magazine Le Revenu). Il donne accès au fonds Apicil Euro Garanti (dans la limite de 70% du versement), qui a rapporté 2,20% en 2016. ll donne également accès à près d'une vingtaine de supports immobiliers (SCPI, SCI et OPCI) ainsi qu'à 250 supports en unités de compte. Cependant, les investissements sur les fonds immobiliers sont limités à la moitié de la valorisation du contrat et doivent être compris entre 10.000 et 100.000 euros par support.

En gestion libre, le contrat permet de mettre en place deux options de gestion : « l'arbitrage programmé » pour investir progressivement du fonds en euros vers les UC et « la sécurisation des plus-values » réalisées sur les fonds en unités de compte. L'épargnant peut également mettre en place des rachats partiels programmés, sous réserve que la valorisation du fonds Apicil Euro Garanti atteigne ou dépasse les 10.000 euros. Une gestion pilotée est également disponible, sous réserve d'un encours de 5.000 euros, avec plusieurs mandats au choix selon l'horizon de placement et l'appétence au risque.

A l’instar de nombreux contrats d'assurance-vie distribués en ligne, Frontière Efficiente n’applique aucuns frais à l’ouverture, sur les versements (libres ou programmés) ou lors des rachats. Les frais de gestion se montent à 0,75% par an que ce soit sur le fonds en euros ou les fonds en unités de compte. En revanche, les arbitrages à la demande sont facturés 15 euros plus 0,20% du montant arbitré (premier arbitrage de l'année civile gratuit). Les arbitrages automatiques coûtent, eux, 0,20% des montants transférés.