Le Tableau d'Amortissement

Le tableau d'amortissement est un élément essentiel de l'offre de prêt. Le Code de la Consommation impose dans chaque offre de prêt un échéancier détaillant pour chaque échéance la répartition du remboursement entre le capital et les intérêts, cette disposition n'étant pas obligatoire pour les crédits à taux variable.

Le tableau d'amortissement (appelé aussi échéancier ou plan de remboursement) vous permettra de visualiser la part de capital remboursé à une échéance, de connaître le capital restant à rembourser pour solder le crédit à une date donnée ou encore de retrouver le coût global du crédit.

Au minimum, le tableau comportera le numéro d'échéance (ou numéro de période), le principal (capital remboursé) et les intérêts. On retrouvera généralement d'autres informations comme le montant des assurances, le montant total de l'échéance et le capital restant dû. Sur certains tableaux, on trouvera encore la date de l'échéance ou le montant total des remboursements.

Dans la pratique, l'offre de prêt comportera le plus souvent un tableau d'amortissement provisoire ou un échéancier indicatif car les dates de déblocage des fonds ou de la première échéance ne sont pas toujours connues avec précision (surtout en cas de crédit immobilier). Habituellement, lorsque ces dates seront fixées, la banque enverra un tableau d'amortissement définitif (voir aussi le calcul de la première échéance).

Tableau d'amortissement : plusieurs présentations

Le tableau d'amortissement d'un crédit peut être présenté sous deux formes. Voici l'exemple de deux échéanciers pour un crédit de 10.000 € au taux débiteur de 5% remboursé en 12 mensualités et un taux d'assurance de 0,35%.

Tableau d'amortissement - Présentation 1
NuméroCapital restant dûIntérêtsPrincipalAssuranceMensualité
110 000,0041,67814,402,92858,99
29 185,6038,27817,802,92858,99
38 367,8034,87821,202,92858,99
47 546,6031,44824,632,92858,99
56 721,9728,01828,062,92858,99
65 893,9124,56831,512,92858,99
75 062,4021,09834,982,92858,99
84 227,4217,61838,462,92858,99
93 388,9614,12841,952,92858,99
102 547,0110,61845,462,92858,99
111 701,557,09848,982,92858,99
12852,573,55852,572,92859,04
Tableau d'amortissement - Présentation 2
NuméroIntérêtsPrincipalAssuranceMensualitéCapital restant dû
141,67814,402,92858,999 185,60
238,27817,802,92858,998 367,80
334,87821,202,92858,997 546,60
431,44824,632,92858,996 721,97
528,01828,062,92858,995 893,91
624,56831,512,92858,995 062,40
721,09834,982,92858,994 227,42
817,61838,462,92858,993 388,96
914,12841,952,92858,992 547,01
1010,61845,462,92858,991 701,55
117,09848,982,92858,99852,57
123,55852,572,92859,040,00

Les deux présentations sont équivalentes et proposent un capital restant dû avant ou après le paiement de l'échéance. Sur la présentation 1, le capital restant dû est celui avant paiement de la mensualité (et qui sert à calculer les intérêts de cette mensualité). Sur la présentation 2, le capital restant dû est celui après paiement de l'échéance.

Dans les outils de simulation présents sur cBanque, vous trouverez la présentation 1 dans les feuilles de calcul JxTamm ou JxPret ainsi que sur les calculettes en ligne. Sur le site de simulation Calcamo, vous retrouverez la présentation 2.

Dans la pratique, on trouvera indifféremment les deux types de présentation, avec plus ou moins de colonnes et un ordre des colonnes parfois différent. La législation impose, uniquement pour la Fiche d'information standardisée européenne des crédits immobiliers (Fise), la présence des colonnes suivantes : montant du versement, montant des intérêts, montant du capital, montant des autres frais, capital restant dû après le versement. L'échéancier de la Fise doit également comporter une ligne de sous-total par année et une ligne supplémentaire en fin de tableau mettant en évidence le coût total du crédit.

Il arrive également qu'il y ait une échéance « zéro » correspondant au déblocage des fonds, avec les éventuels frais correspondants.

Comment l'amortissement a été calculé ?

Pour le crédit servant d'exemple :

  • le taux débiteur périodique est de 5% ÷ 12 = 0,416666...%.
  • Le montant de la mensualité hors assurance est de : 856,07 € (voir le calcul d'un emprunt).
  • Le montant de l'assurance est de 10.000 x 0,35% ÷ 12 = 2,92 €.

Pour calculer la sixième mensualité, on aura ainsi :

  • Capital restant dû avant paiement : 5.893,91 €.
  • Les intérêts : 5.893,91 * 0,416666 ÷ 100 = 24,5579 arrondi à 24,56 €.
  • Le principal : 856,07 - 24,56 = 831,51 €.
  • Le capital restant dû après paiement de cette échéance : 5.893,91 - 831,51 = 5062,40 €.

Retrouver le capital restant dû à une date

L'examen du tableau d'amortissement permet de trouver le capital restant à payer à une date donnée.

En premier lieu, il faut retrouver la dernière échéance payée. Si la date apparait clairement, c'est facile. S'il y a seulement le numéro de l'échéance ou de la période, c'est un peu plus pénible car il va falloir convertir ce numéro en date. Si le crédit est en périodicité mensuelle, utilisez les multiples de 12 pour gagner du temps. Exemple : première échéance payée le 15/1/2003. L'échéance 13 (12+1) sera le 15/1/2004 ; l'échéance 25 (2 x 12 + 1) sera le 15/1/2005. Etc.

En second lieu, il faut déterminer le capital restant dû (le CRD). En général, sur le tableau, celui-ci est donné directement dans une des colonnes (sinon il faudra le reconstituer avec un tableur ou avec une calculatrice) et il suffit simplement de savoir s'il est indiqué avant ou après paiement de l'échéance. Pour le reconnaitre. Il suffit de regarder la dernière échéance, si le montant est à zéro, il s'agit du capital restant après paiement. Sinon, c'est le capital restant avant paiement.

Reconnaitre le capital restant dû
Capital restant dû
avant paiement de l'échéance
Capital restant dû
après paiement de l'échéance
Sur la première échéanceCapital empruntéCapital emprunté diminué
du premier amortissement
Sur la dernière échéanceDifférent de zéroZéro

Pour reprendre l'exemple chiffré précédent, et, en supposant que la première échéance soit au 15 janvier, et que l'on cherche le capital restant à la fin juillet.

A une date du 15 juillet, la dernière échéance payée est l'échéance numéro 7. Le capital restant dû après paiement de cette échéance est de 4 227,42 €. Dans la présentation 2, on retrouve ce montant sur la même ligne que l'échéance 7. Sur la présentation 1, il faut prendre ce montant sur la ligne de l'échéance 8.

Si on voulait rembourser le crédit à cette date, on devrait payer à la banque un capital de 4 227,42 € ainsi que des intérêts intercalaires sur ce capital entre le 15 et le 31 juillet (plus, bien sur, d'éventuelles indemnités de remboursement anticipé).

La dernière échéance

Comme vous l'avez certainement remarqué dans les 2 tableaux d'amortissement en exemple, le montant de la dernière échéance est légèrement différent des autres.

Cela est provoqué par les arrondis monétaires effectués, d'une part, sur le calcul du montant de la mensualité, et d'autre part, sur le montant des intérêts de chaque échéance. La différence maximale entre la dernière échéance et les autres sera équivalente à (nombre d'échéances) x 1 centime. Soit de -1,80 € à +1,80 € pour un crédit mensuel d'une durée de 15 ans. Certains établissements bancaires vous feront grâce de cette petite différence.

Tableau d'amortissement théorique

Le tableau d'amortissement théorique est un tableau qui est constitué uniquement par des formules mathématiques et qui ne tient pas compte de l'amortissement réel effectué par les banques.

L'avantage d'un tel tableau est d'ordre pratique. On peut ainsi obtenir dans une application informatique, le capital restant dû de la 85° échéance sans avoir auparavant calculé les 84 échéances précédentes. Ces tableaux peuvent être utilisé pour effectuer des calculs rapides ou servir de base à des calculs divers (par exemple : un lissage de crédit ou une assurance emprunteur).

Ce tableau peut être obtenu de même manière que les précédents si aucun arrondi monétaire n'est effectué aussi bien au niveau du calcul du montant d'échéance que de celui des intérêts.

Tableau d'amortissement théorique
NuméroIntérêtsPrincipalCapital restant dû
141,67814,419 185,59
238,27817,808 367,79
334,87821,217 546,58
431,44824,636 721,95
528,01828,075 893,88
624,56831,525 062,37
721,09834,984 227,39
817,61838,463 388,92
914,12841,952 546,97
1010,61845,461 701,51
117,09848,99852,52
123,55852,520,00

Construire un tableau d'amortissement théorique sur un tableur

Un tel tableau peut être obtenu facilement sous Excel ou OpenOffice en utilisant les fonctions financières.

Montant de l'échéance
Fonction VPM
=VPM( Taux-Périodique ; Nombre-Remboursements ; Capital-Emprunté)
Exemple : VPM( 5%:12 ; 12 ; 10000 ) = -856,0748...
Montant des intérêts d'une période
Fonction INTPER : INTérêt PERiode
=INTPER( Taux-Périodique ; Numéro-Remboursement ; Nombre-Remboursements ; Capital-Emprunté )
Exemple pour l'échéance 3 : INTPER( 5%:12 ; 3 ; 12 ; 10000 ) = -34,8657...
Montant du capital remboursé d'une période
Fonction PRINCPER : PRINCipal PERiode
=PRINCPER( Taux-Périodique ; Numéro-Remboursement ; Nombre-Remboursements ; Capital-Emprunté )
Exemple pour l'échéance 3 : PRINCPER( 5%:12 ; 3 ; 12 ; 10000 ) = -821,2090...
Montant du capital restant dû d'une période
Bizarrement, il n'y a pas de fonction financière donnant directement le capital restant dû avant ou après une échéance. Le CRD peut être construit par soustractions successives de chaque principal sur le montant emprunté, ou, à l'aide d'une des méthodes suivantes :
• Fonction CUMUL.PRINCPER : CUMUL du PRINCipal PERiode (l'utilisation de cette fonction dans excel nécessite l'activation de l'utilitaire d'analyse dans les macros complémentaires).
Le CRD sera égal au Montant Emprunté - le Cumul des capitaux remboursés :
=Capital-Emprunté + CUMUL.PRINCPER( Taux-Périodique ; Nombre-Remboursements ; Capital-Emprunté ; 1 ; Numéro-Remboursement ; 0 )
Exemple pour le CRD après paiement de l'échéance 3 : =10000+CUMUL.PRINCPER(5%:12 ;12;10000;1;3;0) = 7546,5813...
• En sachant que les intérêts sont calculés en multipliant le taux périodique par le CRD, on peut retrouver le CRD en divisant les intérêts par ce taux périodique.
Exemple pour le CRD avant paiement de l'échéance 4 (ou après paiement de l'échéance 3) : =INTPER( 5%:12 ; 4 ; 12 ; 10000 ) : (5%:12 ) = 7546,5813...

A noter :

  • Les fonctions financières retournent le plus souvent un résultat négatif car il s'agit de remboursements.
  • Sur Excel, le simple fait de saisir une fonction financière dans une cellule force l'affichage de cette cellule dans un format monétaire avec 2 décimales. Changez de format pour visualiser toutes les décimales.

© cbanque.com 2007-2017 / Frédéric VERGNE / Page mise à jour le / Droits réservés