Le Crédit Mutuel Arkéa libère Max, son assistant personnel financier sur mobile

Logo Max Crédit Mutuel Arkea
DR

Comme promis en mai dernier, Max, l’assistant personnel financier sur mobile du Crédit Mutuel Arkéa, est disponible sur les smartphones Android et bientôt sur iPhone. En attendant le lancement, prévu début octobre, d’une carte bancaire.

Développée par Nouvelle Vague, une fintech filiale à 100% du Crédit Mutuel Arkéa, Max veut bouleverser les codes bancaires traditionnels. Il se présente en effet comme un agrégateur de comptes bancaires (à l’image de Bankin’ ou de Linxo), enrichi nativement de services financiers personnalisés (épargne, assurance, etc.) ,de services de conciergerie (baby-sitting, réservations, etc.) et prochainement d’une carte bancaire. Le tout entièrement gratuit.

Lire aussi : Crédit Mutuel : un « Max » de services pour la néobanque d'Arkéa

Un « objet bancaire non identifié », donc, mais pas un simple « galop d’essai », promet Ronan Le Moal, le directeur général d’Arkéa qui a choisi d’investir 20 millions d’euros dans le projet. « Ce lancement repose sur de grandes convictions », a expliqué le patron breton à cBanque. « L’époque du banquier hégémonique sur son marché, c’est fini. Les clients recherchent une réponse globale à l’ensemble de leurs besoins, au-delà du seul et unique produit bancaire ».

Anticiper les besoins du client

C’est la double originalité de Max. Bien qu’estampillée Arkéa, l’application ne se contentera pas de pousser les produits du groupe bancaire, mais promet une stricte impartialité et le choix du produit le plus avantageux pour le client. Son modèle économique repose ainsi pour partie sur les commissions perçues en tant qu’apporteur d’affaires. Elle dépasse aussi largement le cadre du conseil bancaire traditionnel. « Avec Max, nous ne nous limitons pas à une réponse mais nous cherchons à anticiper [les besoins du client] », détaille Ronan Le Moal. « Par exemple pour l’acquisition d’une résidence principale, l’assistance ne se limite pas au financement mais peut aller jusqu'au choix de l’agent immobilier et/ou la mise en contact avec le notaire… »

Partager cet article :

© cbanque.com / VM avec Benoît LÉTY / Septembre 2017