Carte bancaire, chèque et virement : ce que coûte la fraude

phishing de carte bancaire
© weerapat1003 - Fotolia.com

33 959 euros : tel est le montant moyen d’un prélèvement frauduleux ! Mais le prélèvement est loin d'être la cible privilégiée des pillards… Tour d’horizon de la fraude en France en 2016 grâce à l’Observatoire de la sécurité des moyens de paiement.

Quel est le moyen de paiement le plus utilisé ?

C’est de loin la carte bancaire avec plus de 11 milliards de paiements en 2016, en France. A elle seule, la carte bancaire représente plus d’une transaction bancaire sur deux, en comptant les retraits (1,5 milliard par an). En nombre de transactions, la carte bancaire surpasse ainsi, dans l’ordre, le prélèvement, le virement et le chèque.

Toutefois, en montant, le virement est l’incontestable leader des paiements en France. 23 697 milliards d’euros ont été échangés par virement en 2016, ce qui représente « 88% du montant total des transactions scripturales » selon l’Observatoire de la sécurité des moyens de paiement. Ainsi, quand le montant moyen d’un paiement par carte est de 45 euros, il grimpe à 6 314 euros pour un virement.

Quel est le montant de la fraude ?

En un an, le montant global de la fraude s’élève à 800 millions d’euros, à comparer aux 27 161 milliards d’euros échangés sur le même laps de temps. La fraude par carte bancaire pèse à elle seule près de 400 millions d’euros. L’usurpation des numéros de carte est de très loin la première cause (70%) de fraude à la carte bancaire, devant la perte ou le vol (29%).

Le chèque est lui le deuxième moyen de paiement le plus fraudé. Le préjudice s'élève à 272 millions d’euros en 2016, le vol et la falsification étant les principaux types de malveillance pour le chèque. Derrière la carte et le chèque, la fraude au virement ne représente « que » 86 millions d’euros, et la fraude au prélèvement 40 millions.

Lire aussi : 800 millions d'euros de fraude sur les moyens de paiement en France en 2016

Quelle est la répartition de la fraude ?

Pour 100 opérations frauduleuses, 98 sont effectuées par carte bancaire, dont 4 retraits et 94 paiements ! L’immense majorité des transactions frauduleuses décelées en France sont donc des opérations par carte. Le montant moyen de la fraude pour un paiement par carte est de 75 euros, et de 240 euros pour un retrait.

Mais le montant moyen de la fraude est bien plus élevé pour le chèque (2 296 euros), le virement (12 226 euros) et surtout le prélèvement (33 959 euros). Des moyens de paiement pour lesquels les opérations frauduleuses sont moins nombreuses.

Quel est le moyen de paiement le plus sûr ?

0,0004%, voilà le « taux de fraude » pour le virement bancaire toujours selon l’Observatoire de la sécurité des moyens de paiement. « Compte tenu des montants élevés échangés par ce moyen de paiement, son taux de fraude est le plus faible parmi les moyens de paiement scripturaux », explique l'observatoire. Plus concrètement, pour les virements, pour un euro fraudé, 275 000 euros arrivent à destination sans encombre. Statistiquement parlant, le virement est donc le moyen de paiement le plus sûr en France.

A l’autre extrémité, la carte bancaire apparaît ainsi comme le mode de paiement le plus risqué avec un taux de fraude de 0,064%, soit environ un euro fraudé pour 1 600 euros de transactions. Cette statistique cache toutefois une réalité disparate concernant la carte bancaire. Le taux de fraude n’est que de 0,008% pour les paiements de proximité (commerce, station-essence, parking, etc.) et de 0,020% pour le paiement sans contact. En revanche, il monte à 0,199% pour le paiement à distance, ce qui équivaut à un euro fraudé pour 500 euros payés ! Le paiement en ligne apparaît ainsi sans conteste comme le mode de paiement où les failles sont les plus évidentes, même si ce taux de fraude diminue depuis 5 ans.

Les paiements et la fraude en France en 2016
Moyen de paiementNombre de transactionsMontant total des transactionsTaux de fraude
Carte bancaire11,13 milliards499 milliards d’euros0,064%
Prélèvement3,96 milliards1 492 milliards d’euros0,003%
Virement3,75 milliards23 697 milliards d’euros0,0004%
Chèque2,14 milliards1 077 milliards d’euros0,025%
Partager cet article :

© cbanque.com / BL avec FV / Juillet 2017

Commentaires

Publié le 27 juillet 2017 à 13h49 - #1bocohan
  • Homme
  • 83600
  • 59 ans

Bonjour,
Considérant l'obligation de passer exclusivement par le virement pour apporter les capitaux au notaire dans le cadre des transactions immobilières, dont les montant sont infiniment plus importants que les paiements par carte, je ne pense pas que l'on puisse raisonnablement tirer le moindre enseignement du montant moyen de chaque règlement.

Trouvez-vous ce commentaire utile ?23
Publié le 27 juillet 2017 à 17h44 - #2jgv

d'accord avec le commentaire précédant ...
de plus il serait plus intéressant d évaluer le " risque " de fraude par moyen de paiement et par transaction plutôt qu une moyenne de montant fraudé
exemple 1 arnaque pour quelques milliers de transactions
idem pour les achats en ligne
et pour les chèques
la fiabilité du système de paiement serait alors plus explicite
JGV

Trouvez-vous ce commentaire utile ?10

Ajouter un commentaire