Le Crédit Agricole soigne son « côté foot »

  • Par
Site Euro 2016 du Crédit Agricole
Capture d'écran de "on a tous un côté foot"

Cet été, les caisses régionales du Crédit Agricole affichent volontiers leur soutien à l’équipe de France féminine, en lice dans l’Euro 2017. Seule marque bancaire française présente dans le monde du ballon rond, le Crédit Agricole mise de très longue date sur le football.

En cette fin juillet, l’éventualité d’un transfert du Brésilien Neymar au PSG anime les débats entre supporteurs, agite les rédactions sportives et affole la twittosphère. Certains comptes, à l’image d’Actu Foot et de ses 920 000 followers, relaie toute information pouvant faire enfler la rumeur : « Selon @MercatoLiveFR, Raffaela, la sœur de Neymar aurait récemment lancé des recherches de logement à Paris et dans les Yvelines », tweete Actu Foot ce lundi. Surprise, le lendemain, le compte officiel du Crédit Agricole, aux 50 000 abonnés, rebondit sur l’information après avoir été notifié à ce sujet par un anonyme :

Cette blague du community manager du compte Twitter Crédit Agricole est certes anecdotique. Mais elle illustre bien l’attachement de la banque verte au monde du foot, sport populaire par excellence. Le Crédit Agricole se présente ainsi à l’envi comme le partenaire du football amateur depuis 1974, année de la création du Challenge de l’Offensive, depuis renommé Mozaïc Foot Challenge. Sollicité par cBanque à l’occasion des 40 ans de ce partenariat, la communication du Crédit Agricole appuyait sa volonté de « concentrer [ses] efforts sur le sport numéro 1 en France », sport « dont les valeurs d’universalité, de proximité, de diversité sont cohérentes avec les siennes ».

Depuis 1984, la banque verte est effectivement partenaire national de la Fédération française de football (FFF), et figure aujourd’hui parmi les « partenaires majeurs » de la fédération aux côtés d’EDF, Nike, PMU et Volkswagen. Après avoir soutenu officiellement la Coupe du monde en France en 1998, le Crédit Agricole a ainsi petit à petit renforcé son ancrage sur le foot en France : partenaire de l’équipe de France à partir de 2000, partenaire de l’équipe espoirs et de l’équipe féminine à partir de 2010, partenaire de l’Euro 2016 organisé en France, etc.

L’accroc de la grève de Knysna

Un ancrage durable, qui n’a pas été contesté par les autres grandes enseignes bancaires françaises. L’enseigne ne communique ni les montants engagés, ni sur ses retombées publicitaires. Mais ce partenariat offre clairement un atout non négligeable à la banque mutualiste, la FFF revendiquant plus de 2,1 millions de licenciés, sans compter les téléspectateurs des matchs de l’équipe de France.

Pourtant, ce partenariat fructueux a été fortement mis à mal suite à la grève des joueurs, refusant de sortir de leur bus à Knysna lors de la Coupe du monde 2010 en Afrique du Sud. « On a pris la décision d'arrêter la campagne télévisée qui mettait en scène l'équipe de France et qui devait s'arrêter le 25 juin », déclare alors la communication de la banque à l’AFP, avant d’ajouter : « L’engagement du Crédit Agricole dépasse l’équipe de France. On reste aux côtés du football amateur. » La communication de l’enseigne s’est en effet un temps concentrée sur le football amateur. Avant de s’associer à nouveaux aux « bleus » lorsque leur image s’est améliorée, comme ici en 2014.

« Partenaire de tous les footballs »

Depuis l’épisode du bus, la communication de la banque a tout de même toujours été soigneusement attachée à la fois aux « bleus » et au football dans son ensemble. Mot d’ordre : le Crédit Agricole est le « partenaire de tous les footballs ». Le slogan « On a tous un côté bleu », mis en avant à partir de 2007, existe toujours mais la banque mise plutôt sur son pendant « On a tous un côté foot ». Tel est le nom du site conçu par le Crédit Agricole pour être la plateforme de son ancrage dans le football. Des comptes « On a tous un côté foot » ont été créés sur les principaux réseaux sociaux : le compte Twitter « côté foot » peut ainsi revendiquer plus de followers (53 000) que le compte officiel de la banque.

C’est à travers ce compte que le Crédit Agricole appuie son soutien à l’équipe de France féminine pour l’Euro 2017 en cours.

Prochain match de l’équipe de France féminine ce mercredi 26 juillet, à 20h45, face à la Suisse. Le compte « communautaire » du Crédit Agricole réagira comme à l’accoutumée à chaque but ou action notable. Histoire de s’associer, si possible, à une qualification des « bleues » pour les quarts de finale.

Partager cet article :

© cbanque.com / BL / Juillet 2017