Le Crédit Agricole adapte le chèque à l'ère du smartphone

Règlement par chèque
© Paul Morley - Fotolia.com

A compter de cet été, les clients du Crédit Agricole (21 millions environ) pourront initier l’encaissement d’un chèque papier depuis leur smartphone. Principal intérêt : un gain de temps.

Tout le monde annonce sa mort imminente, les pouvoirs publics aimeraient bien lui faire la peau… Mais le chèque, supplanté depuis plus de 15 ans par la carte bancaire dans le portefeuille des Français, continue à faire de la résistance. En 2016, selon les statistiques de la Banque centrale européenne (BCE), les Français ont encore signé plus de 2,2 milliards de chèques, soit un peu plus de 11% de l’ensemble des paiements effectués (hors cash).

En réaction, les banques s’adaptent. Le Crédit Agricole, première enseigne de détail en France (environ 21 millions de clients) va ainsi lancer au cours de l’été, selon Le Parisien, une nouvelle fonctionnalité de son application « Ma Banque », qui permettra aux usagers d’initier depuis leur mobile l’encaissement d’un chèque en le prenant en photo. L’application sera ensuite capable d’extraire de ce cliché les informations nécessaires au dépôt, et de compléter ainsi automatiquement un bordereau numérique. Il ne restera plus ensuite au client qu’à poster son chèque, signé au dos, sans affranchir.

Rapidité d’encaissement

Le principal intérêt de cette solution est la rapidité d’encaissement. La date de valeur du chèque sera en effet fixée au jour du téléchargement de l’image du chèque. Actuellement, sur les canaux traditionnels (courrier, automate, guichet), le Crédit Agricole s’engage sur son site internet à appliquer une date de valeur moins avantageuse de « un jour ouvré à compter du jour de la remise [du chèque] sur [le] compte ».

La solution du Crédit Agricole n’est pas totalement inédite en France. Côté banques traditionnelles, deux enseignes, le Caisse d'Epargne Rhône-Alpes et la Macif proposent déjà ce service. C’est aussi le cas, côté banques en ligne, de Monabanq et BforBank, cette dernière étant justement filiale du Crédit Agricole.

Partager cet article :

© cbanque.com / VM / Juin 2017