Compte sans banque : un demi-million de clients pour Compte Nickel

Hugues Le Bret
DR

Trois ans presque jour pour jour après son lancement, Compte Nickel, le compte sans banque distribué en bureau de tabac, a dépassé le week-end dernier le cap des 500.000 clients.

500.000 clients en 36 mois : depuis son lancement, ce sont en moyenne un peu moins de 14.000 Comptes Nickel qui ont été ouvert chaque mois. Un chiffre qui a été porté à 26.000 dernièrement, au gré du déploiement du produit dans de nouveaux bureaux de tabac : 2.300 points de vente actuellement, et « 3.400 en fin d’année » annonce Pascal Montredon, le président de la Confédération des buralistes, cité dans un communiqué.

85% de clients actifs

Ce chiffre de 500.000 représente le nombre total d’ouvertures de Comptes Nickel depuis son lancement. Les comptes actifs, c'est-à-dire à jour de cotisation annuelle de 20 euros, représentent « 85% de ce chiffre », soit 425.000, a expliqué à cBanque Hugues Le Bret, président de la Financière des paiements électroniques, l’établissement de paiement inventeur du produit.

Parmi ces clients, « 60% l'utilisent comme compte principal et 40% comme compte secondaire ou ponctuel (internet, voyage, etc.) », précise l’ancien patron de Boursorama Banque. « Ce n'est pas parce qu'ils n'ont pas encore rechargé leur compte de 20 euros qu'ils ne le feront pas pour leur prochaine utilisation ponctuelle. »

Numéro 1 des ouvertures de comptes en France ?

Grâce à ces 26.000 nouveaux clients mensuels, Compte Nickel revendique le statut de « numéro 1 en ouvertures de compte en France, toutes banques confondues, dans un paysage bancaire en pleine mutation ». Un titre qu’il dispute notamment à Boursorama Banque, nouveau leader de la banque en ligne en France, qui a convaincu 220.000 clients supplémentaires en 2016, et passé récemment le million.

Lire aussi : Qui est le vrai leader de la banque en ligne en France ?

« Avec 500.000 clients, Compte Nickel fait désormais partie intégrante du paysage bancaire français. La forte croissance des ouvertures de comptes contraste avec tous les concurrents, traditionnels ou en ligne », plaide néanmoins Hugues Le Bret, qui fixe l’objectif : « Atteindre 1 million de clients au printemps 2018. »

Un tiers de chômeurs et de « sans revenus fixes »

Accessible dans les bureaux de tabac équipés, en quelques minutes et moyennant 20 euros annuels, Compte Nickel - une carte bancaire à autorisation systématique et un IBAN pour les virements et prélèvements - « est universel, sans jugements ni exclusion, simple, transparent, proche des gens », poursuit Hugues Le Bret. Un tiers des clients sont ainsi des demandeurs d’emploi et des « sans revenus réguliers ». Mais la majorité des détenteurs (43%) restent des cadres, des employés et des fonctionnaires. Près de 2 comptes sur 3 (64%) reçoivent chaque mois moins de 1.000 euros de flux créditeurs. 13%, toutefois, dépassent les 2.000 euros par mois, signe que Compte Nickel ne s’adresse pas seulement aux populations modestes.

La classe d’âge la mieux représentée au sein de la clientèle Compte Nickel (37 ans de moyenne d’âge) est les 19-30 ans (31%), devant les 31-40 ans (27%). Le produit séduit moins les très jeunes (3% de 12-18 ans) et les seniors (6% de plus de 60 ans). Près de 6% des comptes, enfin, ont été ouverts en Seine-Saint-Denis, 1er département du Compte Nickel avec 26.000 clients, devant Paris (20.500) et le Nord (17.750).

Partager cet article :

© cbanque.com / VM / Février 2017