Tarifs bancaires : Monabanq fait toujours mieux que Boursorama sur le coût du découvert

Cartes bancaires des banques en ligne
© cBanque - FV 2016

Boursorama Banque, filiale de la Société Générale, vient de dévoiler des micro-ajustements tarifaires, avec de légères baisses de coût sur les paiements en devises et le découvert autorisé. En jeu : le statut très envié de banque en ligne la moins chère.

Juste derrière l’insuffisance de la qualité de service, la lourdeur des tarifs est la deuxième cause de changement de banque selon une récente étude du cabinet Bain & Company. Les banques en ligne l’ont compris depuis longtemps, en appuyant systématiquement sur cet argument dans leur communication. Mais comment attribuer la place de « banque la moins chère » lorsque l’ensemble de la place affiche la gratuité sur les opérations courantes et les moyens de paiement ? En se différenciant sur des services relativement courants, mais périphériques.

Les banques en ligne se livrent ainsi de longue date une bataille sur le prix des achats et des retraits en devises par carte bancaire. Dernière en date, Boursorama Banque vient de ramener le coût de la commission perçue à l’occasion de ces achats et retraits d'espèces à 1,97% du montant, contre 1,98% précédemment. Elle devance du coup d’un souffle Fortuneo, qui en est resté à 1,98% mais pourrait rapidement s’aligner. BforBank, Monabanq, Soon, Hello bank et ING Direct sont de leur côté alignés à 2% du montant retiré ou payé (1).

A consulter : le prix des achats et des retraits par carte bancaire à l'étranger (hors zone euro)

Le découvert autorisé, nouveau champ de bataille ?

L’autre micro-ajustement tarifaire effectué par Boursorama Banque est plus inédit. La banque 100% numérique a en effet revu à la baisse le taux débiteur appliqué aux découverts autorisés de ses clients, le ramenant de 8% à 7%. La filiale de la Société Générale brise ainsi le consensus en vigueur sur le marché : toutes les autres banques en ligne pure player (ING Direct, BforBank, Fortuneo, Hello bank) restent en effet alignées à 8%, en attendant une éventuelle réaction de leur part.

Toutes sauf une : Monabanq. A 7%, en effet, Boursorama Banque ne peut pas revendiquer le statut de banque au découvert le moins cher. Elle reste devancée dans le domaine par Monabanq, qui affiche un taux débiteur de 6,67%.

A consulter : les taux des découverts autorisés ou non autorisés

Fortuneo lance l’opération séduction

A partir du 6 février prochain, il sera plus facile de changer de banque grâce au mandat de mobilité. Une échéance dont les banques en ligne ont bien l’intention de profiter pour capter plus de clients. Dans un communiqué, Fortuneo, filiale du Crédit Mutuel Arkéa, vient ainsi de lancer l’opération séduction, en mettant l’accent sur les tarifs. « En moyenne, les frais bancaires payés par ses clients s'élevaient à seulement 10,14 euros [en 2016], c'est 3% de moins qu'en 2015 », explique l’enseigne, qui affirme également que 60% de ses clients « n’ont payé aucuns frais bancaires » l’an passé.

(1) ING Direct applique un minimum de perception de 0,50 euro sur les paiements et les retraits ; Monabanq un minimum d'un euro sur les retraits.

Partager cet article :

© cbanque.com / VM avec MdeB / Janvier 2017

Réagir (1 commentaire)

Commentaires

Publié le 12 janvier 2017 à 22h46 - #1pipoux
  • Homme
  • Albi
  • 53 ans

Mais monabanq a des frais de gestion ainsi qu'une CB payante. Je préfère 0 euros de frais annuels que un 0,x% de moins sur un découvert que je n'aurais probablement jais

Trouvez-vous ce commentaire utile ?10

Ajouter un commentaire