Assurance-vie : WeSave lève le voile sur ses premiers rendements

  • Par
  • ,
Page d'accueil du site WeSave

De 0,95% à 12,49% : les performances 2016 des dix profils de gestion disponibles sur l’assurance-vie WeSave Patrimoine sont alléchantes. Elles n’ont toutefois pas été réalisées sur une année pleine.

Lancée en avril dernier par Anatec, WeSave se revendique comme une « plateforme de gestion d’épargne digitale haut de gamme ». Proposant une offre relativement proche de Yomoni, WeSave souhaite toutefois de se distinguer des « robo-advisors » en favorisant les conseils et échanges avec les clients. Mais à l’image de Yomoni voici quelques mois, WeSave dévoile les rendements de ses dix profils de gestion, basés sur des trackers (ETF).

Performances 2016 WeSave
Graphique diffusé par la plateforme WeSave

Les performances 2016 affichées par WeSave correspondent aux dix profils de l'enseigne, du plus prudent au plus risqué, en net de frais annuels de gestion. Elles sont bien arrêtées au 31 décembre mais elles ne portent toutefois pas sur une année pleine. Pourquoi ? « Notre trackrecord ''réel'' a commencé dès lors que nous avons obtenu nos agréments de courtier en assurance et de conseiller en investissements financiers, soit le 19 février 2016 », explique Jonathan Herscovici, président et cofondateur de WeSave. Si l’ouverture de WeSave au grand public date elle du mois d’avril, quelques clients utilisateurs disposaient tout de même déjà d’un contrat puisque la plateforme fonctionnait alors en « bêta testing ».

Un calendrier qui favorise indirectement les performances affichées puisque la mi-février correspond aussi au plus bas du CAC 40 suite à la chute des marchés financiers au tournant des années 2015 et 2016. « Grâce à l’intervention de notre comité de gestion, nous avons particulièrement bien appréhendé les événements qui ont fait réagir les marchés financiers en 2016 notamment le Brexit et l'élection de Trump aux USA », appuie Jonathan Herscovici, dans le communiqué.

Des contrats investis à plus de 80% en UC

WeSave souligne toutefois dans sa méthodologie n’avoir pris en compte que le taux minimum garanti du fonds en euros de l’assureur Suravenir, 0,375%, en l’attente de l’annonce des rendements attendus pour la fin du mois de janvier. Les performances pourraient donc être légèrement supérieures, même si les portefeuilles des clients de WeSave sont « investis à plus de 80% en unités de compte » selon Zakaria Laguel, directeur général de l’enseigne. Dans son communiqué, cette plateforme revendique « entre 10 et 15 nouveaux clients patrimoniaux par jour ».

Partager cet article :

© cbanque.com / BL / Janvier 2017