Caisse d'Epargne : la Banque de la Réunion et la Banque des Antilles françaises disparaissent

  • Par
  • ,
Logo Ecureuil de la Caisse d'Epargne

Vous êtes client de la Banque de la Réunion, de la Banque des Antilles françaises ou de la Banque de Saint-Pierre et Miquelon ? Demain, la Caisse d’Epargne CEPAC rapatrie vos comptes bancaires dans son giron.

En septembre 2015, la Caisse d’Epargne Provence-Alpes-Corse (CEPAC) a finalisé le rachat des trois banques d’outre-mer, qui faisaient déjà partie du groupe Banque Populaire-Caisse d’Epargne (BPCE). La CEPAC, déjà présente sur neuf départements et forte de 2 millions de clients, a ainsi intégré en son sein les 93.000 clients de la Banque de la Réunion, les 70.000 clients de la Banque des Antilles françaises, et les 4.500 clients de celle de Saint-Pierre et Miquelon.

Pour les clients, cette acquisition se concrétise en ce mois de novembre. Selon la CEPAC, ils doivent avoir reçu « par courrier début novembre » de nouveaux identifiants, et des indications concernant leur nouveau mot de passe. Car la « migration » ou « bascule » informatique, des banques d’outre-mer vers le système informatique de la CEPAC, va avoir lieu demain, vendredi 11 novembre. Les clients vont ainsi disposer de « nouveaux numéros de comptes » et d’une « nouvelle interface » pour gérer leurs comptes en ligne.

Pas de retrait possible au distributeur ce week-end

Chacune des trois banques d’outre-mer annonce ainsi sur son site que celui-ci ne sera désormais plus accessible, au profit du portail national de la Caisse d’Epargne. A compter du 14 novembre, l’accès aux comptes bancaires en ligne ne sera donc plus possible via ces interfaces, les clients devant là encore se connecter depuis l’application Caisse d’Epargne, ou depuis le portail de l’Ecureuil. Les agences physiques restent elles ouvertes, avec des « horaires inchangés », toujours selon l’information fournie par la CEPAC.

La Caisse d’Epargne Provence-Alpes-Corse reconnaît que cette migration informatique « représente un défi technique », et prévient donc que les services en ligne et les distributeurs de billets ne seront pas accessibles pendant ce week-end des 11, 12 et 13 novembre : « Nous vous recommandons donc d’anticiper vos besoins avant ce week-end et la semaine qui suivra la migration informatique », avance la CEPAC sur son site dédié à la migration.

Une nouvelle marque début 2017

Cette migration informatique mettra fin à la deuxième phase de la fusion, la première phase ayant elle été initiée en septembre 2014 avec l’annonce du projet de rachat. La CEPAC annonce d'ores et déjà une troisième et dernière phase, avec le « lancement de la nouvelle marque autour de la CEPAC Caisse d’Epargne », prévu pour le « début 2017 ».

Partager cet article :

© cbanque.com / BL / Novembre 2016