Livret A, LDD, PEL, LEP : lequel est le plus populaire ?

  • Par
  • ,
Des pièces sur un Livret A
© Unclesam - Fotolia.com

Fin 2015, près de 86% des Français étaient titulaires d’au moins un produit d’épargne réglementée, selon la Fédération bancaire française (FBF). Voici les taux d’équipement en détail, produit par produit.

Spécificité française, l’épargne réglementée reste extrêmement populaire dans l’Hexagone, malgré la baisse d’attractivité de ses taux. Dans une fiche repère récemment publiée sur le sujet, la FBF en fait la démonstration, chiffres à l'appui, en détaillant notamment le taux d’équipement des Français pour les différents produits, à la fin 2015.

1 - Le Livret A

Détenu par 3 Français sur 4 (75%), le Livret A reste indétrônable et augmente encore son emprise. Son taux d’équipement a progressé de 7,5 points au cours des 5 dernières années, marquées notamment par un relèvement de son plafond de dépôts, passé de 15.300 à 19.125 euros le 1er octobre 2012, puis à 22.950 euros le 1er janvier 2013.

A la fin mars 2016, le total de l’argent placé sur le Livret A s’approchait des 255 milliards d’euros. Ce qui en fait le deuxième produit d’épargne préféré des Français, derrière l’assurance-vie. Après deux années difficiles, sa collecte est repartie à la hausse en 2016, malgré un taux historiquement bas (0,75%).

2 - Le LDD

Contrairement à ce qu’on pourrait croire, le deuxième produit d’épargne réglementé le plus populaire n’est pas le Plan épargne logement (PEL) mais le Livret de développement durable (LDD). Selon la FBF, 36,7% des Français en possédaient un fin 2015, un chiffre en recul de 2,7 points en 5 ans. L’ex-Codevi reste donc dans l’ombre du Livret A, avec qui, il partage le même taux. Son encours est en effet 2,5 fois inférieur à 101 milliards d’euros en mars 2016.

3 - Le PEL

On a beaucoup parlé du PEL ces deux dernières années. Et pour cause : fort d’un taux plancher de 2,50% jusqu’au 31 janvier 2015, le produit a séduit de nombreux Français, malgré ses contraintes (versements périodiques obligatoires, absence de retraits partiels, etc.).

Résultat : un peu plus d’un Français sur 4 (25,2% pour être précis) détient un PEL, un chiffre en hausse de 2,7 points en 5 ans. Son encours a aussi explosé, pour atteindre environ 245 milliards d'euros en février dernier, tout près du Livret A. L’embellie pourrait toutefois s’achever. Le taux des nouveaux PEL a en effet été ramené en un an et demi de 2,50% à 1% depuis le 1er août dernier.

4 - Le LEP

Le Livret d’épargne populaire, parent pauvre de l’épargne réglementée ? Moins qu’il n’y paraît : près d’un Français sur 5 (19,6%) dispose en effet d’un LEP. Si le chiffre est loin d’être négligeable, il a toutefois reculé de 2,7 points en 5 ans (comme le LDD). Et l’encours du produit a suivi, pour atteindre 45,8 milliards d’euros fin 2015.

Un déclin étonnant. Le LEP, en effet, a un argument de poids à présenter : sa rémunération, fixée un demi-point au-dessus de celle du Livret A et du LDD, soit 1,25% net actuellement. Et depuis le 1er janvier 2014, son accès, réservé autrefois aux ménages pas ou peu imposés, s’est considérablement élargi.

5 - Le CEL

Contrairement à son cousin le PEL, le Compte épargne logement n’a pas profité du contexte de taux bas. Et pour cause : il ne rapporte actuellement que 0,50% avant prélèvement sociaux, soit 0,42% net, bien moins que le Livret A. Conséquence : le pourcentage de Français titulaires d’un CEL a baissé de 1,3 point en 5 ans, pour atteindre 15,1%.

6 - Le Livret Jeune

Avec un taux d’équipement de 14,2%, le Livret Jeune ferme la marche de ce classement. Logique, dans la mesure où il est réservé aux épargnants de moins de 25 ans. Plus étonnant, le produit, malgré des taux généralement avantageux, est en léger déclin depuis 5 ans : -0,6 point, et un encours total de 6,8 milliards d’euros fin 2014.

Partager cet article :

© cbanque.com / VM / Août 2016