Pourquoi Hello bank multiplie les opérations marketing

Ariel Steinmann, responsable marketing France de Hello bank
Ariel Steinmann, Hello bank - DR

En plein cœur de l’été, Hello bank lance une série de vidéos humoristiques sur le web et débarque sur les plages. La banque mobile de BNP Paribas cherche-t-elle à combler un manque de notoriété ? Réponse d’Ariel Steinmann, responsable marketing France de Hello bank.

Vous lancez une nouvelle campagne web, #PlusDeMobile, après avoir mené deux opérations de ce type en 2015. Pourquoi ?

Ariel Steinmann : « Quand Hello bank a été lancée, en 2013, nous avons élaboré un écosystème marketing. En tant que nouvel arrivant sur le marché de la banque en ligne, nous avons défini certains territoires de marque à travailler : la mobilité, l'innovation, le lifestyle et la musique. Avec ces campagnes web, nous essayons de montrer que le mobile est un élément essentiel de notre quotidien et donc, par extension, pour les services bancaires. Ces web-séries s’accompagnent d’une incitation à réagir sur Facebook et Twitter, pour raconter des anecdotes liées à la vie avec un mobile. Les participants peuvent obtenir des cadeaux, qui sont toujours en cohérence avec leur anecdote. »

Réaliser ces web-séries, est-ce rentable ?

A.S. : « Nous mesurons l’impact immédiat à travers le nombre de tweets, de posts Facebook et de vues sur les vidéos [les vidéos de Golden Moustache publiés pour l’opération #LaVieMobile, l’été dernier, ont enregistré plus de 2 millions de vues, NDLR]. Puis, 3 à 4 mois plus tard, nous mesurons aussi l’incidence sur l’image de la marque. Pour les précédentes campagnes, l’impact a été positif : ces campagnes génèrent de la sympathie, et donc plus de conversions [personnes qui se décident à souscrire, NDLR]. Cette sympathie, elle est très importante : sur la banque en ligne, malgré quelques spécificités, nous sommes tous globalement alignés sur l’offre avec la carte bancaire gratuite et l’absence de frais de tenue de compte. Travailler sur l’image de marque peut donc faire la différence ! Les spots web et télévisés sont complémentaires : les campagnes TV servent à faire connaître la marque, à développer la notoriété, et les campagnes web à soigner l’aspect affinitaire. »

La campagne #PlusDeMobile sera aussi visible sur les plages…

A.S. : « Nous aurons des hôtesses sur une dizaine de grandes plages françaises, comme Biarritz ou la Baule. Elles proposeront aux vacanciers de ''recharger les batteries'' au sens propre du terme avec la possibilité de recharger son mobile. Pendant une dizaine de jours, début août, des avions survoleront aussi ces plages avec l’inscription ''Rechargez vos batteries, #PlusDeMobile''. Cet été, nous allons par ailleurs publier des quizz en publireportage dans la presse féminine. »

Ces opérations renforcent l’aspect « tout terrain » de la communication d’Hello bank. Devez-vous, à tout prix, faire connaître votre marque ?

A.S. : « Il n’y a pas de nécessité de développer notre notoriété ''à tout prix'' : selon nos études, en termes de notoriété, nous avons déjà quasiment rattrapé des banques en ligne dont la marque existe depuis plus de 10 ans. Ce que nous recherchons surtout à travers ces opérations [le partenariat avec Autolib, la plateforme Hello Play, le magazine Hello life, etc., NDLR] c’est la préférence de marque ! »

Vous revendiquez 237.000 clients, en France, à la fin 2015. Quel est l’objectif à la fin 2016 ou 2017 ?

A.S. : « Le prochain décompte sera celui enregistré au 31 décembre 2016. Concernant les objectifs, ils sont très ambitieux. Ce que je peux dire aujourd’hui, c’est que nous sommes sur une très bonne tendance en 2016. »

Le 1er novembre 2015, des comptes Cortal Consors ont été transférés vers Hello bank. A quel point cela a boosté votre développement ?

A.S. : « Le transfert de clients Cortal Consors a concerné à la fois les agences BNP Paribas, l’agence en ligne, la banque privée et Hello bank. Ces transferts ont donc été dilués. Aujourd’hui, une large majorité de clients Hello bank sont des nouveaux venus : 70% sont des tout nouveaux clients, 30% sont des clients provenant d’une autre entité du groupe BNP Paribas ou ayant conservé un compte dans une autre entité. »

Pourquoi avoir abaissé, en juin, le seuil de revenus de 1.200 à 1.000 euros pour profiter de votre offre ? Là encore la volonté d’attirer le plus grand nombre ?

A.S. : « Nous observons les évolutions du marché et sommes surtout à l’écoute des clients. La banque en ligne se démocratise, raison pour laquelle nous avons fait ce choix. Nous avons aussi constaté que certains concurrents utilisaient ce seuil de 1.000 euros de revenus mensuels. Mais il faut souligner que nous acceptons aussi les étudiants, à condition qu’ils disposent de 5.000 euros d’épargne. »

Hello bank étant une marque de BNP Paribas, et non une filiale, vous proposez peu de produits « 100% Hello », comme le Livret Hello. Cela va-t-il évoluer ?

A.S. : « Aujourd’hui, nous proposons toute la gamme de produits de BNP Paribas, mais avec une offre différente. Ainsi, le crédit immobilier que nous proposons est celui de BNP Paribas, mais le package est différent avec des taux préférentiels et des frais de dossier réduits puisque le contact se fait à distance. Comme sur le crédit conso. Nous ne sommes donc pas dans l’optique de lancer de nouveaux produits, mais des offres dédiées à Hello bank ! »

Sur le forum cBanque, plusieurs conversations ont rassemblé des mécontents de Hello bank, notamment sur les délais de souscription ou de réponse d’un conseiller. Est-ce un sujet de préoccupation ?

A.S. : « Sur internet, les avis exprimés viennent toujours plus de gens qui se plaignent, plutôt que de ceux qui sont satisfaits. Sur les délais d’ouverture de compte, très souvent, ils sont dus à des manques dans les pièces justificatives. Quand les dossiers sont incomplets, la procédure est plus lourde. Nous prenons évidemment toutes les mesures nécessaires pour remédier à ces problèmes, y compris pour la possibilité de joindre un conseiller. Concernant les délais d’ouverture, nous réalisons des tests : à ce jour, nous sommes dans la moyenne par rapport à la concurrence. »

Le lancement d’Orange bank est attendu pour début 2017. Craignez-vous son positionnement de banque mobile ?

A.S. : « Je ne suis pas là pour commenter la stratégie de la concurrence. Nous concernant, Hello bank s’est positionnée dès 2013 comme la banque mobile de BNP Paribas, et nous avons réussi à constituer une préférence de marque. »

Partager cet article :

© cbanque.com / Propos recueillis par BL / Août 2016

Commentaires

Publié le 1er août 2016 à 15h13 - #1paparisien
  • Bobigny
  • 40 ans

C'est triste la dame est dans le déni total concernant les mécontents...

Trouvez-vous ce commentaire utile ?30
Publié le 1er août 2016 à 22h11 - #2Grégory
  • Homme
  • Nice
  • 45 ans

J'ai ouvert un compte chez Hello bank. Les 1ers contacts sont décevants. Je pense qu'il y a un problème de compétence. Ainsi lorsque le conseiller ne connaît pas à la question pourtant basique il met fin à la conversation chat.
Réponse finalement obtenue après 3 tentatives chat.
Maintenant je suis fixé ... Ne plus rien demander et sans doute aller voir ailleurs. C'est le moment toutes les banques en ligne déroulent le tapis rouge au travers de leurs offres de bienvenue. Mon entourage m'a recommandé Bforbank. Je vais les tester. Ce ne pourra être pire que cette malheureuse expérience Hello bank d'autant plus que la concurrence offre une carte bancaire gold gratuite à debit différé ...

Trouvez-vous ce commentaire utile ?30
Publié le 3 août 2016 à 19h52 - #3Grégory
  • Homme
  • Nice
  • 45 ans

A priori une seule stratégie en 3 points :
1. boter en touche si les questions dérangent
2. Ne pas faire preuve empathie envers les clients mécontents.
3.Sourire pour faire croire que tout va bien.
Bref c'est affligeant ...

Trouvez-vous ce commentaire utile ?40
Publié le 4 août 2016 à 09h57 - #4Arnaud
  • Homme
  • 38 ans

J'ai initié l'an dernier une démarche de souscription pour un livret, que je n'ai pas poursuivie quand j'ai vu le délai excessivement long avec lequel j'ai reçu les paramètres clients que j'attendais pour passer à l'étape suivante du 1er virement créditeur (j'étais déjà client d'autres banques en ligne, ils n'étaient clairement pas dans leur moyenne, et je n'avais aucune pièce manquante dans mon dossier). Finalement, je n'ai pas tellement eu confiance dans leur efficacité, d'autant que pas mal de commentaires pointaient déjà cette lacune de réactivité. J'ai donc laissé les choses en l'état sans aller plus loin, et reçu quelques mois plus tard un courrier RAR où ils m'expliquaient qu'ils n'avaient plus convenance à maintenir nos relations commerciales (dont acte, m'enfin en l'occurence, elles n'avaient tout simplement même pas commencé, c'est pas eux qui me quittaient, c'est moi qui ne suis jamais venu). Bref. Il se trouve que j'ai utilisé une adresse mail unique et spécifique lors de cette souscription, dédiée à Hello Bank, et quelle n'a pas été ma surprise que de la voir spammée quelques mois après par des mails commerciaux, qui plus est sans aucun rapport avec Hello Bank, en contradiction complète avec l'opposition à l'exploitation de mes données personnelles à des fins commerciales que j'avais bien veillé de notifier comme je le fais systématiquement. Je me suis dépêché de bloquer cette adresse mail, et je ne regrette absolument pas de m'être abstenu de confier mes intérêts à une banque qui ait fait aussi peu de cas de ses obligations légales et de mes données personnelles.

Trouvez-vous ce commentaire utile ?30
Publié le 6 août 2016 à 10h21 - #5nicoleRdL
  • Femme
  • POITIERS
  • 68 ans

En réponse aux mécontents de HELLO BANK, je précise que je suis satisfaite des services de cette banque. Chaque fois que j'ai posé une question, j'ai eu la réponse.......
Par contre, je ne suis pas d'accord avec le CREDIT MUTUEL qui m'a retenu des frais importants suite au décès de mon mari ...... alors la banque proche de ses clients...... oui mais pas quand ils décèdent ........ et là personne pour me répondre .... et pour relayer ma
réclamation !!!!!

Trouvez-vous ce commentaire utile ?
Publié le 9 août 2016 à 08h34 - #6patrick67
  • Homme

"déni total concernant les mécontents"
Oui, entièrement d'accord avec paparisien.
Cette dame pourrait faire de la politique, elle a toutes les qualités pour ça.
Pour mon PEA, aucune réponse pertinente de leur part à aucune de mes questions.
Même pas être capable de m'expliquer à quoi correspond la taxe de 0,2% prélevée sur les achats d'actions.
C'est un comble pour un service bourse.
Et je ne parle pas des nombreux bugs sur leur site.
Bref, venu par obligation de chez Cortal, j'ai lancé le transfert de mon PEA ailleurs, et je ne veux plus entendre parler de HB ensuite.

Trouvez-vous ce commentaire utile ?10
Publié le 16 août 2016 à 13h32 - #7JJP

Je peux vous dire combien cette banque est désastreuse..
Conseillers ne connaissant rien, incapables de vous renseigner quel que soit le sujet.
Irrespect des offres promotionnelles (offre juillet 2015 et suivantes) , 3% bruts promis sur les versements faits sur une période de 3 mois (au prorata évidemment des quinzaines incluses dans ces 3 mois). Au final, les 3% sont appliqués sur le seul le premier versement, les versements complémentaires ne recevant que le taux de base 1.4% à ce moment-là.
Très triste de flouer les clients de la sorte.
A éviter absolument.

Trouvez-vous ce commentaire utile ?