Appli BforBank : le test de la rédaction

BforBank
DR - BforBank

Acteur positionnant toute sa communication sur le slogan « Mon banquier c’est moi », BforBank donne-t-elle les moyens à ses clients de gérer efficacement leurs finances ? Nous avons testé l’espace client sur ordinateur, sur tablette et sur mobile.

Acteur historique de l’épargne en ligne, BforBank a pris son temps avant de lancer un compte courant. Il a fallu attendre mai 2015, alors que la filiale du groupe Crédit Agricole a été créée en 2009. A-t-elle comblé son retard sur ses concurrentes ? Pour ce test des applis et des interfaces web, nous avons jugé les six principales banques en ligne françaises sur les mêmes critères :

  • le mode de connexion à l’interface ;
  • la page d’accueil ;
  • la consultation du solde ;
  • l’accès aux virements ;
  • l’accès au RIB ;
  • l’accès au service clients ;
  • le paramétrage des alertes.

Appli mobile et tablette : BforBank va à l’essentiel

Le solde des différents produits, le RIB, les virements et les contacts : voilà les services bancaires de base que la rédaction a pointés comme devant figurer sur la page d’accueil d’une appli mobile. Bonne pioche pour BforBank : il s’agit des quatre seuls éléments qui apparaissent ou qui sont directement accessibles sur la « home », une fois le client identifié. Si cette page d’accueil simplifiée convient amplement à une navigation sur mobile, elle apparaît en revanche peu étoffée pour une consultation sur tablette, un support qui n'a pas été valorisé, comme dans toutes les autres banques en ligne (seule Hello bank dispose d'une interface tablette spécifique).

BforBank présente en revanche une particularité : il faut « enregistrer » le smartphone ou la tablette. Très à cheval sur la sécurité, la banque en ligne du groupe Crédit Agricole réclame ainsi une validation de l’appareil à l’aide d’une courte procédure, conclue par un code à usage unique par SMS. Suite à cette première identification, la connexion se veut bien plus rapide, l’identifiant pouvant être mémorisé.

Pour le reste, l’expérience est satisfaisante car relativement simple tout en donnant accès à de nombreuses rubriques via le menu disponible en bas à droite : comptes et cartes ; assurances ; services (dont « trouver un distributeur », tous réseaux bancaires confondus) ; mon profil ; parrainage. Ainsi, pour le RIB, BforBank a tout bon : l’affichage est adapté à l’écran, il est possible de générer un Pdf, puis de l’envoyer par email ou messagerie selon les applis tiers installées sur l’appareil. Même satisfaction pour les contacts : malgré l’absence de chat, BforBank propose un formulaire, une adresse postale et un téléphone, le numéro pouvant être composé directement depuis l’appli mobile. Concernant la gestion des alertes, les options disponibles sont aussi complètes que sur l’interface web (lire plus bas).

Malgré ces nombreux points positifs, l’application BforBank pèche par des petits détails sur la consultation des opérations, et par un défaut récurrent sur les virements. Sur ce dernier point, la banque en ligne reste handicapée par le délai de 48h nécessaire à l’ajout de tout nouveau bénéficiaire. Dommage, car la procédure est par ailleurs très efficace : l’ajout est sécurisé à l’aide du seul code secret, et la saisie du RIB est simplifiée (inutile de remplir le BIC). Sans surprise, un client peut émettre un virement vers un compte préenregistré depuis l’appli.

Concernant la consultation du solde, la présentation est agréable à la lecture (pictogrammes alimentation ou loisirs, addition des opérations sur une journée, etc.) mais l’historique ne remonte que sur deux mois, et l’outil de recherche des opérations est difficile à trouver : il faut « scroller » vers le haut. Enfin, les transactions sont classées par date de valeur mais c’est la date d’opération qui apparaît. Pas très grave car ces dates sont souvent les mêmes mais, dans notre cas, une opération spécifique a fait l’objet de dates éloignées. Comme il n’est pas possible d’avoir le détail des dates sur mobile, cela peut prêter à confusion.

Sur ordinateur : un espace client très complet

Pas de fioritures. Esthétiquement sobre, l’espace client de BforBank n’en reste pas moins très efficace. Sur les principales opérations de banque au quotidien, difficile de trouver de véritables défauts à cette interface, à part le toujours pénalisant délai de 48h pour l’ajout de bénéficiaires pour les virements.

Concernant la sécurité, le code secret doit être personnalisé dès la première connexion, et BforBank conseille bien à ses utilisateurs de choisir une succession « non prévisible » de six chiffres. Par la suite, le numéro client peut être mémorisé sur l’ordinateur (il suffit de remplir sa date de naissance et le code secret). Arrivée sur la page d’accueil. BforBank livre peu d'informations mais n’oublie pas la principale : le solde du compte courant (uniquement l’actuel, pas le prévisionnel). Et l’internaute dispose bien d’un accès immédiat au RIB, aux virements, au service client et à l’ensemble de ses produits.

Direction la page compte courant. L’historique du solde apparaît de façon graphique avec une courbe verte, et parfois rouge en cas de découvert. Le client peut remonter loin dans les opérations enregistrées, jusqu’à la création du compte, en février dernier dans notre cas. Mais le principal atout de BforBank est probablement la gestion de budget. Un camembert résume les postes de dépenses (logement, vie courante, voyages, etc.), et l’utilisateur peut personnaliser ses budgets. Pratique pour ceux qui aiment garder un œil acéré sur leurs comptes, et un service faisant écho au slogan « Mon banquier c’est moi ».

Pour le RIB, BforBank fait dans le basique : il s’affiche en Pdf et le client peut l’envoyer par email après l’avoir téléchargé. Concernant le service client, comme sur l’appli, plusieurs canaux sont disponibles (téléphone, courrier, formulaire), auxquels s’ajoute le chat, disponible à tout moment lors de la navigation.

Direction, enfin, le paramétrage des alertes, accessible via la rubrique « Mon compte sur mesure ». L’internaute peut alors choisir de recevoir des alertes par email ou SMS, suivant trois types d’événements sur son compte : solde tombant sous un seuil prédéfini, solde débiteur, et tout mouvement créditeur. L’enseigne propose aussi des alertes « cartes » : dommage, elles ne peuvent être paramétrées que pour des paiements supérieurs à 200 euros. Bref, une expérience très satisfaisante malgré quelques (petits) défauts.

Le bilan

Points forts de l’appli mobile : l’enregistrement de l’appareil lors de la première connexion, la gestion de budget, le numéro de contact cliquable depuis l’appli.

Points faibles de l’appli mobile : l’absence de chat, un historique ne remontant que sur 2 mois, le délai de 48h pour l’ajout de bénéficiaire pour un virement.

Points forts du site web : l’historique du solde en graphique, la gestion de budget, le chat disponible à tout moment.

Points faibles du site web : l’impossibilité d’envoyer le RIB directement depuis l’interface (uniquement le téléchargement), le délai de 48h pour l’ajout de bénéficiaire pour un virement.

Partager cet article :

© cbanque.com / BL avec EL / Juillet 2016