Assurance-vie : les meilleurs fonds en euros sans contrainte d'accès

  • Par
  • ,
Médailles
© alswart - Fotolia.com

Dans les palmarès de l’assurance-vie, les rendements de certains fonds en euros flirtent encore avec les 4%. Mais les supports les plus rémunérateurs ne sont bien souvent accessibles qu’à condition d’investir en même temps sur des unités de compte. Quels sont ceux où l'on peut investir librement ?

4%, net de frais de gestion, sur un support en euros au titre de l’année 2015. Avec cette performance, le fonds Sécurité Pierre Euro truste actuellement la première place des classements de l'épargne-vie. Mais ce fonds en euros, disponible sur le contrat Sérénipierre, de Primonial et Suravenir, se révèle aussi être l’un des moins accessibles du marché ! Début 2015, un épargnant pouvait encore investir jusqu'à 75% de son versement sur le fonds « star ». Depuis le 1er juin : il ne peut y verser que 35% du montant investi sur Sérénipierre.

Quel est le deuxième fonds en euros dans ces palmarès ? Néo Euro Garanti, lequel a rapporté 3,63% en 2015. Jusqu’à présent, pour accéder à ce fonds, sur le contrat Netlife, géré par Spirica, il faut uniquement respecter le ticket d’entrée de 1.000 euros minimum. Toutefois, au 1er juillet puis au 1er septembre, Spirica intègre des conditions d’accès à tous ses fonds en euros, avec des pourcentages de versement minimum en UC.

Prendre en compte les frais de versement

A l’image de ces deux supports « star », de nombreux fonds aux performances supérieures à 3% limitent l’accès par une condition d’investissement en UC : Suravenir Opportunités, Europierre, Elixence, Innovalia, Netissima, etc. Quels sont donc les fonds en euros les plus rémunérateurs, sur lesquels un particulier peut investir, sans contrainte, l'intégralité d’un versement ?

Ces dix fonds en euros sont listés dans le tableau ci-dessous. Attention toutefois : pour nombre d’entre eux, il n’est pas tout à fait possible de verser 100% de son épargne sur le fonds en euros, car leurs contrats intègrent des frais de versement. Or ces frais d’entrée rognent une partie du capital avant même qu’il ne puisse générer des intérêts. Ainsi, lorsque les frais de versement dépassent 3%, ils annulent le rendement de la première année de détention. Une contrainte supplémentaire à prendre en compte.

Derrière ces dix fonds en euros – le fonds cantonné Afer et le fonds de Linxea Zen étant dixièmes ex-aequo –, un petit peloton suit avec des rendements de 3%, ou très légèrement plus, sur l’année 2015 : le fonds Apicil Euro Garanti de Bourse Direct Vie, le fonds d’Entraid’Epargne Carac, le fonds cantonné Asac-Allianz, etc. Reste aussi quelques cas particuliers comme le fonds de Retraite mutualiste du combattant (3,35%), ou l’option épargne handicap du Plan Eparmil (4,11%), mais l’un est réservé aux anciens combattants et « victimes de guerre à titre militaire », l’autre aux personnes handicapées.

RangFondsAssureurContrat¹Rendement²Frais de versement
20142015
1Fonds en euros MIFMutuelle d’Ivry La FraternelleCompte Epargne Libre Avenir et 3 autres contrats monosupport3,65%3,30%2% maximum
2DynavieCapma & Capmi (Monceau assurances)Dynavie3,33%3,27%5% maximum
3Euro ConvictionAEP (BNP Paribas Cardif)Nortia Panthéa3,30%3,24%4,5% maximum
4CNP Multi-entrepriseCNP AssurancesAmpli Grain 93,40%3,20%3% maximum
5Euro ExclusifGeneraliBoursorama Vie3,32%3,15%-
-Fonds en euros GaipareAllianzGaipare Sélectissimo3,40%3,15%3,95% maximum (et les droits d’adhésion)
7Fonds cantonné Asac-GeneraliGeneraliEpargne Retraite Multigestion3,21%3,12%2% maximum (et les droits d’adhésion)
8Fonds euros du ConservateurLe ConservateurConservateur Hélios Sélection3,45%3,10%3% maximum (et les droits d’adhésion)
9Aviva Actif GarantiAvivaEvolution Vie3,33%3,08%-
10Apicil Euro GarantiApicil AssurancesLinxea Zen3,21%3,05%-
-Fonds cantonné AferAvivaMultisupport Afer3,20%3,05%2% maximum (et les droits d’adhésion)
¹ Sont pris en compte uniquement les contrats en cours de commercialisation.
² Net de frais de gestion.

Vers une généralisation des conditions d’accès ?

A l’image de Spirica qui ferme l’accès à tous ses fonds en euros, d’autres assureurs pourraient généraliser les conditions d’investissement en UC. Car les fonds en euros deviennent une « denrée rare et chère », comme le souligne Cyrille Chartier-Kastler, fondateur du site Good value for money : « Une compagnie qui freine ainsi la collecte de son fonds en euros sera plus en capacité de préserver ses rendements », en évitant de diluer ses actifs dans des obligations qui se négocient actuellement légèrement au-dessus de zéro. Eric Girault, fondateur du courtier Mes-placements, estime que les assureurs de contrats en ligne, et en premier lieu les leaders Generali et Suravenir, pourraient bientôt suivre l'exemple de Spirica : « Je pense que, petit à petit, toutes les compagnies vont restreindre l’accès aux fonds en euros. » Generali a d’ailleurs choisi dès la fin 2015 de limiter l’accès aux deux fonds en euros de son contrat « maison », Generali Epargne : le fonds à composante immobilière Netissima, mais aussi le plus classique Eurossima.

Une tendance est lancée. Olivier Mariée, directeur de la branche épargne d’Axa, n’envisage pas une limitation à court terme sur ses principaux fonds en euros. Il concède toutefois que « toutes les hypothèses sont ouvertes ». « Nous ne nous interdisons pas d’aller plus loin, pour protéger les clients qui ont déjà investi sur nos fonds en euros », explique Olivier Mariée, avant d’immédiatement nuancer : « Nous n’en avons pas besoin », car Axa enregistre « déjà une forte collecte en unités de compte ». Reste un constat : le sujet n'est plus tabou.

Lire aussi : Les six astuces des assureurs pour vous pousser vers les unités de compte

Partager cet article :

© cbanque.com / BL / Juin 2016