Ouvrir un compte bancaire Monabanq : le test de la rédaction

Espace client de Monabanq
© FV / cBanque

Ouvrir un compte courant facilement, sans délai, et en passant uniquement par internet : c’est une des promesses phare des banques 100% en ligne. Tiennent-elles leur engagement ? Nous avons testé la procédure de souscription des six principales enseignes de ce marché spécifique. Pour l’épisode n°5, place à Monabanq.

Dans le petit monde des banques en ligne, Monabanq soigne sa singularité. Elle la revendique dans sa communication où elle affirme mettre en avant « ceux qu’on ne voit jamais dans les publicités pour les banques ». Sur un marché où la gratuité de la carte bancaire est le principal argument de vente, la filiale du groupe Crédit Mutuel-CIC se distingue aussi en étant la seule à facturer ce service, dans le cadre d’une offre groupée à 2 euros par mois. Contrairement à ses concurrents, Monabanq parie donc sur « une offre complète au juste prix », pour reprendre la formulation de son directeur général, Alain Colin.

Page d’ouverture : un condensé d’information

Ce positionnement tarifaire est rappelé dès le début de la démarche de souscription, avec un « 1 compte + 1 carte + 40 services, 2 euros par mois ». La banque en ligne a le mérite de la transparence. Ce slogan s’accompagne d’un rappel de la prime de bienvenue, actuellement de 80 euros, promise « au plus tard » dans les 5 mois, à condition d’effectuer dix paiements avec la carte bancaire en l'espace de 3 mois. Autre point positif : la qualité de l’information au futur client. Monabanq ne se limite pas à la promesse de « 40 services » : un lien permet d'accéder à la liste complète des « services inclus ». Toujours sur cette première page d’ouverture, qui condense toutes les informations nécessaires de façon synthétique, la banque rappelle l’absence de condition de revenus pour ouvrir un compte.

La procédure de souscription de Monabanq reprend ensuite les mêmes procédés que la plupart de ses confrères : barre de progression, interface concise et simplifiée, possibilité de « reprendre plus tard » l’ouverture, etc. Et la banque en ligne propose le choix entre souscription 100% en ligne ou par voie postale. Petit bémol : le tchat avec un conseiller n'est lui disponible qu'au moment de réaliser le versement.

Un premier versement en différé

Monabanq réclame ainsi plutôt rapidement ce premier versement, dès la troisième page du formulaire, soit à mi-chemin de la procédure. C’est-à-dire après avoir renseigné ses informations personnelles, et après avoir choisi et personnalisé son type de carte bancaire. A régler : 150 euros minimum. Pour une souscription 100% en ligne, ce règlement ne peut être effectué que par carte bancaire. Cette demande peut sembler prématurée. Mais Monabanq vous rassure immédiatement en précisant que ce montant ne sera débité « qu'à l'ouverture définitive du compte ». Le paiement par chèque est lui possible pour un dossier postal.

Pour le reste, le formulaire de saisie répond à toutes les attentes, tant sur la simplicité de l’interface que sur l’absence de vente forcée. Ainsi, contrairement à plusieurs banques en ligne concurrentes, à aucun moment Monabanq n’incite ses futurs clients à souscrire des produits annexes lors de cette démarche.

Un manque de précision sur les justificatifs

Une fois le règlement validé, Monabanq soumet un projet de contrat. Il suffit alors de le valider pour passer à l’étape des justificatifs. Le téléchargement se fait dans une nouvelle interface, dans laquelle un tchat avec un conseiller reste disponible. Dans cet « espace sécurisé pour transmettre vos documents », Monabanq ne brille toutefois pas par sa clarté, en énumérant des exemples de pièces possibles plutôt qu’en livrant une liste fermée de documents acceptés.

Surprise, une fois les documents transmis : aucune page de confirmation ! Difficile de savoir s’il s’agit là d’un bug isolé ou d’un cas général. Cet imprévu permet toutefois de tester le tchat et une conseillère nous confirme en quelques minutes la bonne prise en compte du dossier d’ouverture.

Carte et codes en main en une semaine

Deux jours plus tard, Monabanq envoie un email confirmant l’ouverture et communique, dans un courrier joint en pdf, un numéro de compte et un identifiant web. Le code confidentiel nécessaire pour se connecter à l’espace client parvient par courrier huit jours après la procédure d’ouverture, tout comme la carte bancaire, dans un courrier - pas en recommandé - séparé. Le code secret de cette même carte est lui dans la boîte aux lettres dès le lendemain. Tous les éléments sont donc reçus en 9 jours chrono. Difficile de faire de ce délai une généralité pour cette banque en ligne mais il s’agit du laps de temps le plus court, parmi les six tests réalisés par la rédaction, pour disposer de l’ensemble des éléments nécessaires à l’utilisation d’un compte courant.

La filiale en ligne du groupe Crédit Mutuel-CIC réalise donc un quasi sans faute sur la procédure de souscription. Et humanise même la relation client une dizaine de jours plus tard par un coup de téléphone afin de « faire connaissance », de connaître les envies de ce nouveau client, notamment en termes de domiciliation, et aussi pour expliquer les avantages de la « carte qui épargne ». Reste que la singularité Monabanq apparaît aussi très rapidement sur le solde en ligne, avec 2 euros débités au titre de l’offre « compte tout compris » dès le 1er du mois suivant.

Ouvrir un compte Monabanq : la notation
Page d'information préalable (sur 0,5 point)0,5
Formulaire de saisie (sur 1 point)1
Finalisation du dossier d'ouverture (sur 1 point)0,8
Premier versement sur le compte (sur 0,5 point)0,4
Suivi et déroulé de l'ouverture (sur 1 point)1
Réception identifiants et carte (sur 1 point)0,9
NOTE GLOBALE (sur 5 points)4,6

Plus d'infos sur le compte bancaire Monabanq

Partager cet article :

© cbanque.com / BL / Mars 2016

Commentaires

Publié le 4 avril 2016 à 09h29 - #1paparisien
  • Bobigny
  • 40 ans

Il serait intéressant d'ajouter à vos études le test des clôtures de comptes. en ce qui me concerne, clôtures récentes chez eLCL : pas de réponse, clôture faite avec frais de virements ; Monabanq : réponse très rapide par téléphone, courriel puis courrier, et sans frais.

Trouvez-vous ce commentaire utile ?10