PEL, Livret A, LDD, LEP et CEL : les taux en vigueur au 1er février 2016

  • Par
Une tirelire sur un Livret A
© Unclesam - Fotolia.com

Contrairement à ce qui était attendu, le taux du Livret A ne baissera pas au 1er février, le gouvernement ayant décidé de le maintenir à 0,75%. La plupart des taux de l’épargne réglementée étant indexés sur celui du Livret A, les rendements resteront inchangés. Ce n'est pas le cas du taux du PEL, que Bercy a choisi de ramener à 1,50%.

Avec un Livret A à 0,75% pendant encore plusieurs mois, « l’épargne immédiatement disponible des Français restera ainsi rémunérée nettement au-dessus de l’inflation », plaide la Banque de France, l’indice des prix à la consommation hors tabac ne dépassant pas 0,2% sur les 12 derniers mois. Le gouvernement a décidé de suivre les recommandations du gouverneur de la Banque de France, François Villeroy de Galhau, et de laisser le taux du Livret A inchangé. Conséquence, les produits d’épargne dont la rémunération est fixée en fonction de ce taux ne vont pas évoluer au 1er février, comme l'a officialisé l'arrêté publié ce jeudi (1) :

  • Livret de développement durable (LDD), Livret A et Livret Bleu (au Crédit Mutuel) : 0,75% ;
  • Livret d’épargne populaire (LEP) : 1,25% ;
  • Compte d’épargne logement (CEL) : 0,50% ;
  • Livret d’épargne entreprise (LEE) : 0,50%.

Si ces taux n’évolueront pas à court terme, rien n’assure toutefois qu’ils ne baisseront pas dans le courant de l’année 2016. En juillet prochain, la Banque de France proposera à nouveau au gouvernement une révision, ou non, du taux du Livret A au 1er août. Mais, avant cela, le gouverneur de la Banque de France peut aussi proposer au ministre des Finances une révision au 1er mai en cas de variation « importante » de l'inflation et des taux des marchés monétaires. « Cette rémunération sera à nouveau examinée au cours de l’année, conformément aux dispositions règlementaires », rappelle ainsi la Banque de France dans son communiqué.

Les PEL ouverts en février rémunérés 1,50%

Le taux du Plan épargne logement, lui, n’est pas fixé en fonction de l’évolution du Livret A. Il dispose d’une formule de calcul propre, qui conduit à un taux théorique de 0,46% actuellement selon la Banque de France, mais avec un taux plancher. Fixé depuis le 1er février 2015 à 2%, ce taux plancher sera abaissé à 1,50% au 1er février 2016, comme l’a annoncé le ministre des Finances Michel Sapin le 13 janvier dans un communiqué, suivant là encore la recommandation du gouverneur de la Banque de France.

Ce dernier a ainsi jugé la rémunération actuelle, de 2%, « anormalement élevée ». Le ministère des Finances considère lui aussi un taux de 1,50% plus « cohérent avec celui des autres produits d’épargne existant sur le marché ». Le taux de 1,50% ne concernera toutefois que les plans ouverts à compter du 1er février prochain. Ceux ouverts depuis le 1er février 2015 rapporteront 2% brut pendant toute leur durée de vie, et ceux de la génération précédente 2,50%.

Lire à ce propos : Qui a intérêt à rouvrir un PEL ?

(1) Arrêté du 25 janvier 2016 relatif aux taux mentionnés dans le règlement du Comité de la réglementation bancaire n° 86-13 du 14 mai 1986 relatif à la rémunération des fonds reçus par les établissements de crédit.

Partager cet article :

© cbanque.com / BL / Janvier 2016