Qu'attendent exactement les jeunes Français de leur banque ?

carte bancaire
© Tinu - Fotolia.com

BNP Paribas, en partenariat avec MeltyGroup, a sondé les jeunes Français pour connaître leurs attentes en matière de services bancaires. Plutôt conservateurs dans leurs usages, ils sont en même temps plus ouverts aux nouveautés que le reste de la population.

Y a-t-il une spécificité de la clientèle bancaire jeune ? Cela ne saute pas aux yeux à la lecture des résultats de l’étude (1) dévoilée par BNP Paribas. Ils affichent même un certain conservatisme en la matière. Une majorité des 15-35 ans (65%) sont ainsi clients de la même banque que leurs parents. Ce taux, toutefois, tend à baisser avec l’âge. Logique, dans la mesure où, comme le montrait en avril dernier une étude du cabinet de conseil Bain & Company, ce sont les 26-35 ans qui changent le plus de banque : ils sont 7% chaque année à passer le pas, contre 2% pour les plus de 55 ans.

Comme l’ensemble de la population, ils veulent avant tout que leur banque protège leur argent et leurs données (62%). Une mission bien remplie par l’offre actuelle, selon eux : 94% ont confiance en leur banque et 7 sur 10 en sont même satisfaits. La tarification et la transparence, toutefois, sont perçues comme leurs deux principaux points faibles, suivi du respect de l’environnement. Obtenir des prix plus avantageux, c’est ainsi le principal argument invoqué par les sondés (54%) pour changer de banque, une éventualité envisagée par 68% d’entre eux.

Une carte bancaire avant tout

Etre client d’une banque, pour la jeune génération, c’est avant tout disposer d’une carte bancaire et pouvoir faire des virements (68%), avant d’être un moyen de mettre de l’argent de côté (52%). Ils attendent aussi d’elle qu’elle soit transparente sur ses prix et services (42%) et réactive face aux problèmes (33%).

Comme l’ensemble de la population, les jeunes ont massivement basculé vers les canaux numériques : pour gérer leurs comptes, 71% utilisent leur ordinateur, 37% le mobile. Près d’un tiers d’entre eux, néanmoins, restent attachés au relevé papier. 70% estiment aussi qu’il est important de pouvoir accéder à un conseiller bancaire, et ils sont seulement 14% à préférer ouvrir un compte en ligne. Pour communiquer avec leur conseiller, ils privilégient l’e-mail (81%) plutôt que le téléphone (62%).

Les 15-35 ans se distinguent toutefois sur un point : leur attrait pour la nouveauté. 58% d’entre eux sont ainsi intéressés par le paiement par smartphone, contre 19% de la population générale, selon un sondage publié en octobre. Un jeune sur deux aimerait également que sa banque lui propose une application lui permettant d’optimiser ses dépenses. Enfin, 51% d’entre eux aimeraient pouvoir communiquer avec leurs conseillers par SMS, et 26% par Skype.

Le Crédit Agricole, enseigne la mieux connue des jeunes

Dans le cadre de l’étude, MeltyMetrix a demandé aux jeunes sondés de citer spontanément des noms de banques. En moyenne, ils connaissent 14 enseignes différentes. La plus connue est le Crédit Agricole, citée par 68% du panel, devant BNP Paribas (56%), LCL (55%), la Caisse d’Epargne (53%), la Banque Postale (46%) et le Crédit Mutuel (41%).

(1) Etude MeltyMetrix, réalisée sur un panel de 1.266 jeunes (une moitié de 15-24 ans, une autre de 25-35 ans), interrogés entre le 30 avril et le 17 mai 2015.

Partager cet article :

© cbanque.com / VM / Décembre 2015