Immobilier : 50% des crédits en Ile-de-France, Rhône-Alpes, PACA et Pays de la Loire

  • Par
Crédits immobiliers
© micha - Fotolia.com

Ile-de-France en tête, certaines régions concentrent assez fortement les encours en matière de crédit à l’habitat. C’est en tout cas ce qui ressort de l’analyse des chiffres fournis par la Banque de France, établissant à 927 milliards d’euros le volume des prêts immobiliers en France métropolitaine.

927 milliards d’euros. Tel est, à fin novembre 2014, l’encours des crédits à l’habitat en France métropolitaine, selon la Banque de France. Une masse pour le moins imposante qui représente la bagatelle de 54% de l’encours total des crédits (1.715 milliards) communiqué par l’institution et issu des « centralisations financières territoriales » (1). Non contents de représenter, et de loin, le plus gros encours des crédits français, les prêts immobiliers progressent encore plus vite que la moyenne : +2,6% sur un an contre 0,8% pour l’ensemble du marché.

Comment se répartit cette masse de crédits immobiliers sur le territoire français ? Les statistiques délivrées chaque mois par la Banque de France – les chiffres de novembre 2014 étant les derniers en date – permettent de répondre assez finement à cette question et se révèlent particulièrement instructives.

Des régions plus ou moins propices au crédit à l’habitat

Premier constat, somme toute assez évident : les volumes de prêts à l’habitat ne se répartissent pas de manière homogène entre les différentes régions de l’Hexagone. Deuxième grand enseignement, un peu plus étonnant : cette distribution des montants empruntés n’est pas non plus – complètement – corrélée à la densité de population. Pour preuve : 50% de ces crédits immobiliers se retrouvent concentrés (en termes d’encours) dans seulement 4 régions : Ile-de-France, Rhône-Alpes, PACA et Pays de la Loire, alors que ces dernières n’hébergent « que » 43% de la population Française selon l’Insee.

Encore plus parlant : la Bretagne, neuvième région la plus peuplée, se hisse au cinquième rang des encours de prêts immobiliers avec plus de 54 milliards d’euros (plus de 5% de l’encours total) ou à l’inverse le Nord Pas-de-Calais, à la huitième place question crédit (47 milliards) malgré une quatrième position concernant la population. Et que dire de l’écart entre la région qui cumule l’encours le plus lourd (235 milliards pour l’Ile de France) et la dernière région de ce classement, la Corse, avec 3,4 milliards.

L’Ile-de-France est véritablement hors-catégorie : à elle seule, la région pèse un quart des prêts à l’habitat, les prix de l’immobilier particulièrement hauts contribuant certainement pour beaucoup à cette concentration. Dans la même logique, le seul département de Paris totalise ainsi un encours de plus de 83 milliards ! Et cet écart avec le reste du pays ne semble pas être en passe de se résorber, puisque la région enregistre une progression sur un an du montant des prêts immobiliers de +2,7%, légèrement au-dessus de la moyenne nationale (+2,6%). Sur le podium en termes d’encours, on retrouve ensuite Rhône-Alpes et PACA, assez nettement devant les Pays de la Loire, la Bretagne, Nord Pas-de-Calais, l’Aquitaine et Midi-Pyrénées. A noter la forte représentation de l’ouest de la France, qui semble être une terre propice au crédit immobilier !

Crédit immobilier : top 10 des régions
ClassementRégionEncours crédit habitatÉvolutionEncours / habitant
1Ile de France234,6 Mds €+ 2,7%19.585 €
2Rhône Alpes103,5 Mds €+ 4%16.188 €
3PACA69,7 Mds €+ 3,3%14.117 €
4Pays de la Loire54,5 Mds €+ 1,7%14.897 €
5Bretagne48,5 Mds €+ 2,1%14.879 €
6Nord Pas de Calais47,1 Mds €+ 1,9%11.623 €
7Aquitaine43,9 Mds €+ 3,5%13.289 €
8Midi Pyrénées36,8 Mds €+ 4%12.489 €
9Centre33,7 Mds €+ 2,1%13.098 €
10Alsace33,5 Mds €+ 0,9%18.001 €

Croissance de l’encours sur tout le territoire

Côté évolutions, par rapport à novembre 2013, aucune région n’accuse de baisse de son encours. Avec même 9 régions qui évoluent plus rapidement que la moyenne nationale, dont la Corse et sa croissance record de +6,2%, l’Auvergne à +4,9% suivie par le Rhône-Alpes et Midi-Pyrénées qui voient leur volume de prêts croître de 4%.

Autre donnée intéressante à étudier : l’encours moyen des crédits immobiliers par habitant suivant les régions. Le calcul fait ainsi ressortir une moyenne nationale à 14.563 euros par habitant. Encore une fois, c’est l’Ile-de-France qui affiche le montant le plus élevé à 19.585 euros. Mais les écarts entre régions sont nettement moins importants sur ce critère, puisqu’en bas de classement, Corse et Picardie enregistrent une moyenne entre 10.500 et 10.600 euros par habitant. Avec quelques cas particuliers comme l’Alsace, qui pour le coup talonnerait presque l’Ile-de-France avec ses 18.000 euros d’encours par habitant !

(1) Chaque mois, la Banque de France publie un état des crédits dans les régions françaises « de la clientèle non financière résidente et non-résidente ». L’institution précise que les ventilations régionales et départementales sont plus restreintes que celles des statistiques de crédit nationales. « En particulier, ne sont pas repris les encours distribués dans les DOM ni ceux distribués par les sociétés financières. Pour mémoire, les encours totaux de crédit au secteur privé non financier sont de 2.005,5 miliards d'euros au 30/11/2014 ».

Partager cet article :

© cbanque.com / PG / Janvier 2015