Pourquoi certains commerçants refusent-ils encore la carte bancaire ?

  • Par cBanque
paiement par carte
© pressmaster - Fotolia.com

Sept Français sur dix ont déjà été dans l’impossibilité de payer avec leur carte bancaire chez un commerçant selon un sondage Ifop-PayPlug. Dans la moitié des cas, la cause invoquée est le trop faible montant des achats.

Plus de 90% des Français utilisent leur carte bancaire au moins une fois par semaine selon une étude réalisée par Ifop pour PayPlug, une jeune entreprise proposant aux indépendants une alternative à la location d’un terminal de paiement électronique. Cette statistique n’a rien de surprenant : 98% des sondés (1) possèdent une carte.

Mais 70% d’entre eux se sont déjà vu refuser ce mode de paiement. Pourquoi ? A 49% parce que le montant de l’achat était inférieur au minimum accepté et à 36% parce que ce type de règlement est trop coûteux pour le commerçant (2). Suivent des explications d’ordre pratique : « il n’y a pas de lecteur de carte bancaire » dans 31% des cas ou « le lecteur ne fonctionne pas » (24%). Certains vendeurs, exerçant sur les marchés, les brocantes ou livrant les commandes à domicile, invoquent eux l’itinérance de leur activité.

Un seuil supérieur à 10 euros

La loi autorise les commerçants à exiger un montant minimum d’achat pour un paiement par carte bancaire. Cette pratique est même très largement répandue en France à en croire un rapport de la CGPME sur le sujet datant de février 2012 : « La moitié des commerçants interrogés (48%) ont fixé un seuil minimum pour l’utilisation de la carte bancaire et dans 75% des cas, ce seuil est supérieur à 10 euros. » En cause : le coût des commissions retenues par les émetteurs de carte, aujourd'hui de 0,30% du prix du produit pour les commerçants.

S’ils sont conscients des contraintes pesant sur les marchands, les consommateurs interrogés début septembre par l’Ifop s’avouent majoritairement « frustrés » (32%) ou « agacés » (36%) lorsqu’ils ne peuvent payer par carte. 64% d’entre eux jugent même « archaïque » un vendeur refusant ce type de paiement.

Les Français veulent payer leur taxi par carte

La frustration atteint son summum dans les taxis. 63% des Français souhaiteraient pouvoir régler la course par carte alors qu’ils ne sont que 3% à l’utiliser d’ores et déjà pour ce moyen de transport. Sans surprise, les Parisiens et Franciliens se distinguent sur ce point puisqu’ils réclament de payer les chauffeurs de taxi par carte à 78%. Autres secteurs où les sondés expriment un manque : les achats sur foire ou salon (61%), les prestations à domicile telles que la plomberie, la réparation informatique ou la rénovation du bâtiment (57%), la livraison de nourriture (53%)…

Autant d’arguments que pourront mettre en avant les entreprises qui tentent d’imposer des moyens de paiement alternatifs, notamment via la technologie mobile sans contact NFC. Les commerçants qui restent réticents aux nouvelles technologies peuvent toutefois se rassurer, du moins pour un temps : selon le sondage Ifop-PayPlug, une large majorité de Français (76%) anticipent l’impossibilité de payer avec une carte bancaire chez certains commerçants et conservent l’habitude de retirer de l’argent en liquide.

(1) Etude réalisée du 4 au 6 septembre 2013 auprès d’un échantillon de 1.001 personnes, représentatif de la population française de plus de 18 ans.

(2) Les personnes interrogées ont pu donner deux réponses à la question « Quelles sont les principales raisons qui vous sont données pour justifier que la carte bancaire n’est pas acceptée ? »

Partager cet article :

© cbanque.com / BL / Septembre 2013