Accueil > Actualité économique

La Caisse des Dépôts pourrait baisser le niveau de centralisation du LEP (Les Echos)

Par - Mardi 19 février 2013 à 17h33

Mots-clés : Caisse des Dépôts et Consignation, Épargne, Jean-Pierre Jouyet, Livret A.

bâtiment caisse des dépôts
© ParisPhoto - Fotolia.com

Selon un article publié lundi dans Les Echos, la Caisse des Dépôts pourrait laisser davantage d’argent collecté sur le Livret d'épargne populaire (LEP) aux banques. Une manière de compenser la fuite de liquidités consécutives aux relèvements des plafonds de versements du Livret A et du Livret de développement durable (LDD).

L’épargne réglementée est en grande partie centralisée au sein du fonds d’épargne de la Caisse des Dépôts et Consignations (CDC) afin de financer, notamment, des causes d’intérêt général. Avec les relèvements récents des plafonds du Livret A (22.950 euros) et du LDD (12.000 euros), les banques françaises ont ainsi perdu une part importante de leurs liquidités. En trois mois, les Français ont en effet orienté 31,6 milliards d’euros d'épargne vers les produits réglementés. « 65% de ce montant, soit 20,5 milliards, est allé alimenter le fonds d’épargne logé à la Caisse des Dépôts » assure un article des Echos publié ce lundi.

Les 20,5 milliards d’euros récoltés par la CDC sont autant d’argent « perdu » pour les banques qui, jusqu’ici, retenaient cette épargne sur leurs livrets fiscalisés. Les établissements bancaires souhaitent donc « à présent une pause dans le processus de centralisation du Livret A et du LDD » ajoute le quotidien économique, d’autant plus que « leur collecte dépasse […] sensiblement les besoins du fonds d’épargne : elle représente près de 170% des prêts au logement social alors que la loi a instauré un minimum de 125% ».

Plus de 50 milliards d'encours pour le LEP

Mais Jean-Pierre Jouyet, le directeur général de la Caisse des Dépôts, n’envisage pas de son côté d’abaisser la part de la collecte de ces deux livrets réglementés centralisée à la Caisse des Dépôts. En revanche, le discours diffère en ce qui concerne le Livret d’épargne populaire (LEP). Ce placement, réservé aux personnes ne payant pas plus de 769 euros d’impôts, « pourrait faire l’objet d’une moindre centralisation » a confié la patron de la CDC aux Echos.

Actuellement, 70% de l’épargne collectée par les banques sur les LEP est centralisée sur le fonds d’épargne. A la fin 2011, le Livret d’épargne populaire présentait un encours de 52 milliards d’euros, dont 36 milliards sont donc partis à la Caisse des Dépôts. « Les banques ne sont pas insensibles à cette alternative » croit savoir le quotidien. Leur satisfaction dépendra certainement de la part que la CDC est prête à abandonner...

© cbanque.com / SL / Février 2013

Actualités à la une

Foule de grand magasinCrédit conso : 4 e-acheteurs sur 10 utilisent les facilités de paiement aujourd'hui à 18h42

CGTSalaires des fonctionnaires : les syndicats jugent illusoire la clause de revoyure aujourd'hui à 18h59

Logo d'INGAssurance-vie : ING Direct lance à son tour une prime à la souscription aujourd'hui à 16h51

Bourse de ParisLa Bourse de Paris termine en hausse, aidée par le bond d'Alstom (+0,64%) aujourd'hui à 18h04

Bernard ArnaultSelon Bernard Arnault, le pacte de responsabilité « va dans le bon sens » aujourd'hui à 18h10

déclaration taxe d'habitationHénin-Beaumont : la municipalité FN baisse la taxe d'habitation, moyennant un « plan d'économies » il y a 46 minutes

Actualité précédenteTélé : Arthur a transféré sa société de production au Luxembourg mardi 19 février 2013 à 17h32

Actualité suivanteRéforme bancaire : l'Assemblée nationale vote le projet de loi mardi 19 février 2013 à 17h35

Actualités des blogs