Accueil > Actualité économique

RCI Banque (Renault) vise un encours de 2 milliards d'euros fin 2013

cBanque avec AFP - Vendredi 15 février 2013 à 09h54

Mots-clés : Épargne, Industrie, Transport.

Sociétés : Renault

Logo RCI Banque (groupe Renault)
DR

RCI Banque espère atteindre un encours de deux milliards d'euros sur ses produits d'épargne fin 2013, après avoir dépassé son objectif de collecte nette lors de sa première année sur ce segment.

Pour y parvenir, elle va ajouter un compte à terme à son livret d'épargne Zesto en France mais aussi s'attaquer au marché allemand. « On s'est donné pour objectif d'atteindre deux milliards d'euros au total en fin d'année », a déclaré le directeur commercial, Philippe Buros, sans toutefois donner de répartition par pays ou par produit.

Il a rappelé que RCI Banque, la filiale financière du constructeur automobile Renault, espérait que 10% de son encours de prêts proviendrait de ses activités d'épargne fin 2014, soit environ 2,5 milliards d'euros. L'an passé, la collecte nette du livret Zesto s'est établie à 893 millions d'euros, pour un objectif initial de 500 millions. La filiale avait ensuite relevé en juillet son objectif à 750 millions. L'encours moyen s'élevait à quelque 40.000 euros.

Un compte à terme à trois ans en France

En 2013, la filiale de Renault va ajouter plusieurs nouveaux produits d'épargne à sa gamme, après le lancement en février 2012 de Zesto. L'Allemagne aura notamment droit à un livret équivalent à partir de lundi.

Philippe Buros a justifié cette arrivée en Allemagne par « la profondeur du marché de l'épargne privée » dans ce pays. Il a également souligné que les Allemands avaient l'habitude de déposer de l'argent sur les livrets des filiales financières des constructeurs automobiles.

RCI Banque lancera ensuite des comptes à terme, d'abord en Allemagne puis en France d'ici la fin de l'année. « On est parti sur un compte à terme à trois ans en France », a précisé le directeur financier. En Allemagne, les échéances iront d'un an à quatre ans.

Jusqu'à la commercialisation de Zesto, RCI Banque se finançait principalement via les établissements bancaires, l'émission de dette sur les marchés de capitaux et la titrisation, c'est-à-dire le transfert à des investisseurs d'actifs financiers (les crédits automobiles) transformés en titres financiers.

cBanque avec AFP - reproduction interdite

Articles les plus consultés

Actualités des blogs