Accueil > Actualité économique

Regroupement de crédits : une solution pour alléger ses mensualités (FBF)

Par - Samedi 22 décembre 2012 à 10h35

Mots-clés : Consommation, Crédit / emprunt, Fédération Bancaire Française, Pouvoir d'achat.

Lignes de crédit
© Sebastian Duda - Fotolia.com

Certains emprunteurs sont noyés sous les remboursements de leurs différents prêts. Une solution peut pourtant les soulager si elle est utilisée à bon escient : le regroupement de crédits. La Fédération bancaire française (FBF) publie un mini-guide (1) sur le sujet, à destination des particuliers.

Près d’un ménage français sur deux détient au minimum un crédit. Selon les chiffres de la Banque de France, 31% des ménages remboursaient un crédit immobilier à la fin de l’année 2011 et 30,2% d’entre eux avaient un crédit à la consommation. Combien sont-ils à rembourser plusieurs crédits à la fois ? Cette question reste, en revanche, sans réponse puisqu’il est encore difficile d’identifier et de chiffrer les cas de multi détention de crédits, ce qui ne devrait plus être le cas avec le futur fichier positif. Voulu par le gouvernement Ayrault, ce fichier a pour objectif d’éviter certaines situations de surendettement. Avant d’arriver à la situation extrême de surendettement, les particuliers peuvent aussi penser au regroupement de crédits.

Pour les personnes en difficulté de remboursement… et pas seulement

Le regroupement de crédits, comme son nom l’indique, « permet de regrouper un ou plusieurs de ses crédits en un seul » explique Anne-Catherine Derck, responsable du programme d'éducation financière « Les clés de la banque » et directrice de publication du mini-guide. « Très concrètement, le particulier signe un nouveau prêt à la place de ses prêts en cours, avec un nouveau contrat et toutes les caractéristiques qui l’accompagnent ». Le regroupement peut concerner des crédits immobiliers au même titre que des crédits à la consommation, mais si la part des crédits immobiliers représente au moins 60% du montant total de l’opération de regroupement, alors le nouveau prêt sera soumis au régime d’un contrat de crédit immobilier.

Le principal intérêt de regrouper ses crédits en un seul est d’augmenter son pouvoir d’achat. Avec un regroupement de crédits, l’emprunteur va allonger son délai de remboursement et diminuer ainsi ses mensualités. Une solution qui peut permettre à certaines personnes en difficulté financière de sortir la tête de l’eau, « mais le regroupement de crédits s’adresse en fait à tout le monde » précise Anne-Catherine Derck, « il a l’intérêt de la facilité et de la transparence pour tous les emprunteurs ». Toutefois, avant d’opter pour un regroupement de crédits, le particulier doit se poser quelques questions.

Pas une solution miracle

La Fédération bancaire française conseille, avant toute chose, aux personnes qui ont des difficultés à rembourser leurs prêts, de rééquilibrer leur budget. « Ces ménages doivent mettre à plat leurs entrées et leurs sorties d’argent de façon à trouver un bon équilibre. Après, à eux d’en tirer les conséquences, en reportant éventuellement certaines dépenses et en n’oubliant surtout pas leur épargne de précaution » détaille la responsable du guide. En effet, le regroupement de crédits n’est pas une solution miracle et permet uniquement de réduire, mensuellement, les charges de ses différents crédits mais l’opération coûte, généralement, plus chère à l’emprunteur. « Plus vous allongez la durée de vos remboursements, plus vous payez d’intérêts et plus le coût global de votre prêt sera élevé » explique Anne-Catherine Derck.

Le particulier doit également garder à l’esprit que tout ce qui accompagnera son nouveau prêt va être renégocié et notamment l’assurance-emprunteur. « C’est un des mauvais côtés du regroupement de crédits. L’emprunteur ne va plus bénéficier de l’assurance de ses premiers contrats mais de celle en vigueur au moment du regroupement. Et comme la santé ne va généralement pas en s’améliorant avec l’âge, le risque pour le particulier est d’être moins bien couvert après le regroupement ou de payer des surprimes » regrette la directrice de publication. A tous ces inconvénients viennent également s’ajouter d’éventuels frais de remboursement anticipé des prêts précédents.

Toute personne voulant recourir au regroupement de crédits doit donc être extrêmement vigilante aux frais que cela va entraîner. A partir du 1er janvier prochain, les banquiers devront obligatoirement remettre à leurs clients un tableau récapitulatif qui permet de comparer le coût des prêts en cours à celui du regroupement proposé.

Outre les raisons financières, le regroupement de crédits n’est pas toujours la solution adaptée. Anne-Catherine Derck rappelle qu’il ne faut pas « profiter d’un allègement de charges grâce à un regroupement de crédits pour dépenser davantage car il pourrait y avoir risque de surendettement ».

(1) Mini-guide n°28 : le regroupement de crédits, la solution ?, disponible sur le site les clés de la banque.

© cbanque.com / SL / Décembre 2012

Articles les plus consultés

Actualités des blogs