Accueil > Actualité économique

Les cadres bancaires motivés face à la crise, malgré une baisse de confiance

Par cBanque - Lundi 26 novembre 2012 à 17h18

Mots-clés : Banques, Emploi, Sondage.

joie
© Liv Friis larsen - Fotolia.com

La crise économique n’a pas épargné les cadres bancaires : selon l’édition 2012 du baromètre RH Banque (1), ils sont globalement moins confiants pour leurs perspectives de carrière qu’il y a un an, même s'ils restent majoritairement motivés par leur métier. Le stress et des rémunérations jugées trop faibles sont pointés du doigt.

« Depuis 2008, le monde bancaire est sans cesse désigné, sans nuance, comme un des principaux responsables de la situation économique actuelle » affirme Pierre-Emmanuel Dupil, directeur général de Michael Page France, qui a conduit l'étude. « Cela a forcément un impact sur l’opinion des cadres du secteur ».

Les chiffres tirés du baromètre RH Banque confirment ces propos : cette année, seulement 69% des cadres bancaires ont une image positive de leur secteur d’activité, contre 78% en 2011. Dans leurs tâches quotidiennes, ils sont 79% à affirmer devoir faire face à des situations stressantes fréquentes. 60% des sondés estiment également être trop peu payés par rapport à leurs compétences.

Le dernier baromètre met aussi en lumière les côtés plus positifs de la profession tels que les bonnes conditions matérielles dans lesquelles travaillent les cadres (pour 81% des sondés) et la bonne ambiance de leur milieu professionnel (74%). Ainsi, 72% des cadres interrogés se déclarent « motivés ».

Des cadres partagés sur la séparation des activités bancaires

Cette enquête revient également sur la réforme bancaire que prépare le gouvernement et notamment sur la séparation des activités de banque de détail et de banque de financement et d’investissement (BFI). Le sondage révèle que les avis sont très partagés sur la question chez les cadres bancaires : ils sont 51% à se déclarer « plutôt pour ». Ce sont essentiellement les salariés de la banque de détail qui sont d’accord avec ce point de la réforme (53%) alors que ceux de la BFI sont majoritairement « plutôt contre » (60%)

(1) Enquête en ligne réalisée par Michael Page en partenariat avec l’AGEFI, du 11 au 24 septembre 2012, auprès de 356 cadres travaillant dans le secteur bancaire en France.

© cbanque.com / SL / Novembre 2012

Actualités à la une

calculImpôt sur le revenu : un rapport parlementaire recommande l'imposition séparée pour les couples mariés et pacsés hier à 19h25

Logo d'INGAssurance-vie : ING Direct lance à son tour une prime à la souscription hier à 16h51

déclaration taxe d'habitationHénin-Beaumont : la municipalité FN baisse la taxe d'habitation, moyennant un « plan d'économies » hier à 19h28

CGTSalaires des fonctionnaires : les syndicats jugent illusoire la clause de revoyure hier à 18h59

Affiche publicitaire de la Société GénéraleRetour sur l'histoire des banques avec la Société Générale hier à 16h33

Foule de grand magasinCrédit conso : 4 e-acheteurs sur 10 utilisent les facilités de paiement hier à 18h42

Actualité précédenteLa réforme bancaire renforcera les pouvoirs de l'Autorité de contrôle prudentiel lundi 26 novembre 2012 à 13h25

Actualité suivanteLe Sénat autorise les collectivités à recalculer la CFE des petites entreprises lundi 26 novembre 2012 à 17h24