Accueil > Actualité économique

Crédit Agricole et frais bancaires : étude de l'extrait standard des tarifs

Par cBanque - Jeudi 13 janvier 2011 à 18h13 - 2 commentaires

Mots-clés : Crédit Agricole, Fédération Bancaire Française, Frais bancaires.

crédit agricole logo
DR

Suite de notre tour d’horizon de la mise en place de l’extrait standard des tarifs sur les sites des banques françaises. Après les banques nationales et les banques en ligne, le cas d’une banque régionale, le Crédit Agricole.

Encadré par une norme professionnelle de la Fédération bancaire française (FBF), l’extrait standard liste les tarifs de 10 services bancaires parmi les plus courants. Depuis le 1er janvier 2011, les banques doivent l’afficher dans la rubrique tarifs de leur site internet. Il devra également prochainement figurer en tête des nouvelles brochures tarifaires de l’ensemble des banques.

Dans le cas du Crédit Agricole, enseigne nationale composée de 39 caisses régionales, l’extrait standard permet de facilement comparer les différences tarifaires pouvant exister au sein d’un même réseau, mais aussi le degré de transparence sur les tarifs. Pour cet article, nous nous sommes limités à étudier les sites internet de cinq caisses, réparties sur tout le territoire : Ille-et-Vilaine, Ile-de-France, Lorraine, Nord Midi-Pyrénées et Provence-Côte d’Azur.

L’accès à l’extrait standard

Globalement, les sites visités jouent plutôt le jeu de la transparence. Aucune caisse, bien sûr, n’annonce en page d’accueil l’existence de l’extrait standard. Toutes, en revanche, suivent les recommandations en affichant un lien vers leur rubrique tarifaire. Les différences se font jour ensuite.

Trois caisses (Ille-et-Vilaine, Île-de-France, Nord Midi-Pyrénées) affichent directement l’extrait dans le corps de la page consacrée aux tarifs. Pas besoin de chercher un lien discret ou d’ouvrir un document supplémentaire : c’est pratique.

A l’opposé, le Crédit Agricole Provence Côtes d’Azur noie le poisson : depuis la page d’accueil, trois clics sont nécessaires pour afficher l’extrait dans un document pdf. Par ailleurs, cette caisse n’a pas mis à jour sa brochure tarifaire complète, contrairement, au Crédit Agricole de Lorraine ou d’Ille-et-Vilaine.

Gestion par internet

Premier tarif devant impérativement figurer sur l’extrait standard : le coût de la gestion basique du compte par internet. Sans surprise, à l’heure où les banques en ligne poursuivent, lentement mais sûrement, leur conquête de nouveaux clients, les cinq caisses testées affichent la gratuité pour ce service.

Alertes SMS

On retrouve deux camps distincts : ceux qui facturent un forfait mensuel (4 euros pour Nord Midi-Pyrénées, 1,60 euro pour quatre messages en Ile-de-France, 1 euro pour le même service en Lorraine) et ceux qui font payer le SMS à l’unité : 30 centimes en Ille-et-Vilaine et 27 centimes en Provence-Côte d’Azur.

Carte bleue à débit immédiat

L’éventail des prix proposés par les cinq caisses est réduit : de 35,40 euros par an en Provence-Côte d’Azur à 38 euros pour Nord Midi-Pyrénées.

Carte bleue à débit différé

Même constat : l’écart entre la caisse la moins chère (Lorraine, 44 euros par an) et la plus chère (Ille-et-Vilaine, 46,50 euros) n’est que d’1,50 euro.

Carte bleue à autorisation systématique

Grosse différence, cette fois, entre d’un côté Provence-Côtes d’Azur, qui facture cette carte 15,12 euros par an, et les quatre autres, entre 29,40 euros (Lorraine) et 32 euros (Ile-de-France).

Retraits dans les autres réseaux

Dans ce domaine, une majorité se dégage : 1 euro par retrait hors réseau à partir du 5e par mois, sauf pour les porteurs de carte haut de gamme. C’est le cas en Ille-et-Vilaine, Provence-Côte d’Azur et Ile-de-France. La caisse de Lorraine déroge, en prélevant moins (0,81 euro) mais plus rapidement (dès le 3e retrait). Enfin, Nord Midi-Pyrénées fait exception en annonçant la gratuité pour ce service.

Virement occasionnel, en agence et par internet

Ici, les cinq caisses se situent dans la même ligne. Les virements passés en agence sont facturés entre 3,50 euros (Lorraine) et 3,90 euros (Nord Midi-Pyrénées). Les virements par internet sont gratuits. Petite entorse à signaler par rapport à la norme FBF : la caisse Lorraine oublie de préciser le coût par internet.

Prélèvement

La caisse d’Ile-de-France est la seule à appliquer la gratuité, aussi bien pour la mise en place de l’autorisation que pour le prélèvement en lui-même. Les autres caisses font payer la mise en place de l’autorisation de prélèvement, entre 5,60 euros (Lorraine) et 10 euros (Nord Midi-Pyrénées). Toutefois, les caisses d’Ille-et-Vilaine et de Provence-Côte d’Azur ne les facturent que si le bénéficiaire est une autre banque, un assureur ou un organisme de crédit. Nord Midi-Pyrénées, de son côté, fait exception si le bénéficiaire est le Trésor public, un fournisseur d’énergie (type EDF) ou une œuvre caritative.

Commission d’intervention

Le prix par opération est compris entre 8,20 euros (Ile-de-France) et 9,30 euros (Nord Midi-Pyrénées). La différence se fait surtout sur les plafonds. Le Crédit Agricole Ile-de-France est le seul à plafonner par jour (32,80 euros) et par mois (205 euros). Les autres se contentent d’un plafonnement journalier : 24,60 euros en Ille-et-Vilaine, 25,20 euros en Lorraine et jusqu’à 55,80 euros en Nord Midi-Pyrénées. Quant au Crédit Agricole Provence-Côte d’Azur, s'il ne respecte pas la norme FBF en n’affichant pas un prix par opération, le tarif de son forfait journalier, 7,93 euros, en fait la caisse la moins gourmande dans ce domaine.

Assurance moyens de paiement

Le coût annuel dans les cinq caisses observées oscille entre 24,50 euros (Provence-Côte d’Azur) et 30,55 euros (Ille-et Vilaine).

© cbanque.com / VM / Janvier 2011

Vos commentaires

Pascalnancy
17/01/2011 à 21h28 - #1
Je suis content d'être client du CA Lorraine qui apparaît comme une banque peu chère
Maura
18/01/2011 à 14h40 - #2
Crédit Agricole Ille et Vilaine: La commission d'intervention est plafonnée en nombre mais il n'existe pas de plancher.A titre d'exemple,pour un découvert 0,21 ? sur 24 h en décembre, le CA a ponctionné 8,10 ? sur mon compte. C'est ce qui s'appelle une facturation abusive.
Les commentaires sont clos.

Actualités à la une

Isabelle TourniairePrêt immobilier : « Avec la loi Hamon, les banques modifient leurs contrats d'assurance emprunteur » jeudi 17 avril 2014 à 18h03

Logo du label PEA-PME fourni par EuronextPEA-PME : comment connaître les titres et fonds éligibles ? hier à 17h07

Siège de Crédit Agricole SACrédit Agricole Immobilier chapeaute désormais toute la filière immobilière du groupe, dont Square Habitat hier à 11h08

remise de clésLocation de la résidence principale : les plafonds de loyers pour l'exonération d'impôt en 2014 jeudi 17 avril 2014 à 10h49

Logos Maif Matmut MacifAlliance Maif-Matmut-Macif : une sortie de la Maif officiellement « à l'étude » hier à 11h48

Toit d'immeubles à ParisLogement : le poids du loyer s'alourdit pour les locataires hier à 15h55

Actualité précédenteLe taux du Livret A relevé à 2% à compter du 1er février jeudi 13 janvier 2011 à 08h41

Actualité suivanteLa confiance dans les moyens de paiement dépendante du niveau de revenus vendredi 14 janvier 2011 à 09h45